Retour sur le lancement historique et catastrophique de Cyberpunk 2077

Retour sur le lancement historique et catastrophique de Cyberpunk 2077

Un lancement catastrophique

Avant de commencer, voici comment cela se passe en coulisses. Habituellement, pour tester un jeu, les médias reçoivent un code de téléchargement à l'avance. Parfois, c'est trois semaines avant la sortie comme c'était par exemple le cas pour The Last of US Part II et Death Stranding. D'autres fois, comme récemment avec Assassin's Creed Valhalla et Immortals Fenix Rising, c'est une ou deux semaines à l'avance.  Cela permet au testeur de terminer le jeu, de prendre un peu de recul sur son expérience et de livrer son avis avant la sortie du jeu. Quand ça se passe autrement et qu'il n'est pas possible de recevoir le jeu à l'avance, c'est plutôt mauvais signe. Souvent, cela signifie que l'éditeur n'a pas beaucoup d'intérêt à montrer son jeu et que cela pourrait avoir un impact direct sur les ventes et sur l'annulation de précommandes par exemple.

Ph. Alexander Sayganov / SOPA Images/Sipa USA

Dans le cas de Cyberpunk 2077, certains médias triés sur le volet ont reçu un code à l'avance, mais uniquement pour tester la version PC du jeu. De mémoire, c'est la première fois que cela arrive. En Belgique, seul le site internet flamand 9lives a reçu ce précieux sésame et lui a accordé la note de 9/10. Ce lundi 7 décembre à 18h, soit moins de 72h avant la sortie du jeu, l'embargo est tombé et ces médias ont pu sortir leur avis basé sur la version PC de Cyberpunk 2077 (mais sans dévoiler de photos ou d'extraits vidéos tirés du jeu). L'accueil a été très bon avec une note moyenne dépassant 90 % sur le site Metacritic. Seuls quelques sites spécialisés comme Gamekult (France) et Gamespot (Etats-Unis) n'ont pas été totalement convaincus par l'expérience proposée en lui accordant une note de 7/10. Sur Twitter, quelques Youtubeurs influents ont livré eux-aussi un avis à contre-courant en exprimant toute leur déception par rapport à Cyberpunk 2077, notamment à cause de tous ses bugs et de sa finition catastrophique. C'est notamment le cas de EXServ.

https://twitter.com/exserv85/status/1335992927202529287

Chez Metro, nous avons reçu le code de téléchargement de la version Xbox le 9 décembre à 13h49, soit quelques heures seulement avant la sortie du jeu qui avait lieu le 10 décembre à 1h du matin.

En réalité, il semblerait que les Polonais de CD Projekt RED, les développeurs du jeu, aient voulu cacher le plus longtemps possible les versions consoles de Cyberpunk 2077. Une telle stratégie ne laisse présager rien de bon… Nous en avons rapidement eu la confirmation puisque quand les premiers extraits du jeu tournant sur PS4 et Xbox One ont commencé à circuler sur les réseaux sociaux, ce fut une véritable douche froide. Sur console, Cyberpunk 2077 est visuellement à des années-lumière des jolis trailers présentés depuis quelques années. Pire, le jeu est truffé de bugs et de problèmes techniques, plus ou moins handicapants. Bref, pour pas mal de joueurs, la déception est immense. Dans la soirée de ce jeudi 10 décembre, le site Jeuxvideo.com, qui avait donné 17/20 à la version PC, a dévoilé son test de la version PS4 et Xbox One. Résultat : Cyberpunk 2077 obtient une note de 7/20 et la mention « à éviter à tout prix ». À l'heure d'écrire ces lignes, la moyenne des notes laissées par 269 utilisateurs du même site est de … 3,3/20.

https://twitter.com/87jvc/status/1337110513264828417

Tous coupables ?

Cette déception générale amène à se poser quelques questions. Cyberpunk 2077 a clairement été survendu tant le produit fini ne correspond pas à ce qui avait été annoncé. CD Projet Red est le premier responsable. Mais les médias et les joueurs ont aussi leur part de responsabilité. Début janvier 2020, lorsque nous avons classé Cyberpunk 2077 parmi nos « cinq jeux vidéo qui devraient marquer 2020 de leur empreinte », nous nous interrogions sur le fait qu'aucun journaliste n'avait pu y jouer manette en mains. « Est-ce une raison d'être méfiant? Pas vraiment lorsqu'on sait que cela fait désormais plus de sept ans que les équipes du studio polonais CD Projekt travaillent sur cette nouvelle licence », avions-nous ensuite souligné. Comme de nombreux joueurs, nous avions décidé de faire confiance au studio à l'origine de The Witcher 3, l'un des jeux les plus marquants de la décennie écoulée.

Bon nombre de gamers espéraient retrouver dans Cyberpunk 2077 les éléments qui les avaient tant envoûtés dans The Witcher 3. D'autres, en se basant sur les trailers et les présentations de CD Projekt, espéraient un jeu à la GTA, avec une vue à la première personne, se déroulant dans une magnifique monde ouvert, dans lequel on peut voler des voitures et tirer sur tout ce qui bouge. Finalement, Cyberpunk 2077 ne ressemble à aucun de ces deux jeux et les deux publics ont des raisons d'être déçus.

Les développeurs ont également leur responsabilité dans le fait d'avoir survendu Cyberpunk 2077. On se souvient par exemple du tweet d'un employé de CD Projekt qui dévoilait le 21 novembre dernier qu'il en était à 175 heures de jeu et qu'il n'avait pas encore fait le tour de Cyberpunk. Cela pouvait laisser penser à la durée de vie colossale de The Witcher 3. Dans les premiers tests, les impressions sont complètement différentes puisqu'il faudra entre 20h et 25h pour terminer le jeu en ligne droite et 50 à 60h pour le terminer à 100 %. Encore une fois, on est donc bien loin des promesses.

Enfin, au lendemain de cette sortie catastrophique, il est difficile de ne pas repenser à ces derniers mois. Initialement prévu le 16 avril 2020, Cyberpunk 2077 avait une première fois repoussé au 17 septembre, puis au 19 novembre et enfin à ce 10 décembre. CD Projekt a justifié chacun de ces reports en indiquant que c'était pour corriger les derniers bugs, pour peaufiner le jeu et offrir l'expérience ultime aux joueurs. Cela a engendré des conditions de travail déplorables au sein de la boîte, avec des dizaines, voire des centaines, d'heures supplémentaires de la part des employés. Finalement, en voyant la qualité du jeu sur PS4 et Xbox One (les plateformes pour lesquelles il a été développé et sur lesquelles le jeu aurait dû être disponible dès le mois d'avril), certains joueurs ont, à juste titre, l'impression que le studio s'est vraiment moqué d'eux.

https://twitter.com/Legolas/status/1336768342993104899

 

Quelques records impressionnants

Cette déception quasi-générale a des répercussions sur le cours de CD Projekt à la bourse polonaise. A l'heure d'écrire ces lignes, ce vendredi 11 décembre à 16h, l'action dégringole de 11,88 %. Sur toute la semaine, l'action de l'entreprise polonaise est partie pour subir une dévalorisation de quasiment 30 %, passant de 447 zlotys lundi matin à 9h à 319 zlotys ce vendredi soir. Cela représente un recul de la capitalisation boursière de plusieurs milliards de dollars pour l'entreprise.

Mais ce lancement compliqué, après plus de 8 années de développement, s'accompagne pourtant aussi de quelques records. CD Projekt Red a annoncé que Cyberpunk 2077 avait été précommandé 8 millions de fois. Le jeu a également affolé les compteurs de la plateforme Steam. Le jour de la sortie, 1.054.388 de joueurs jouaient simultanément au jeu. Un record pour un jeu solo sur la plateforme (et c'est sans compter les joueurs console et ceux qui y jouent via GOG et l'Epic Games Store). À l'heure d'écrire ces lignes, ce sont 979.028 personnes qui sont en train de jouer à Cyberpunk 2077 sur Steam. Des chiffres impressionnants.

Nos premières impressions

On ne va pas vous le cacher, nous faisions partie de ceux qui attendaient Cyberpunk comme le messie. Au final, comme pas mal de joueurs, nous nous sentons trompés, tant la qualité de Cyberpunk 2077 n'est pas à la hauteur de nos espérances. Nous avons la chance de l'essayer sur Xbox Series X. Heureusement, après 6h de jeu, nous n'avons pas rencontré les tonnes de bugs vus sur les réseaux sociaux. Il y en a bien eu quelques-uns mais rien de bien méchant. Par contre, force est de constater que visuellement le jeu est très loin d'être impressionnant. Cyberpunk 2077 est graphiquement loin derrière des jeux récents comme Assassin's Creed Valhalla et The Last of Us Part II, et même de Death Stranding, sorti il y a déjà un an.

Néanmoins, nos premières heures de jeu ont été très agréables, portées notamment par la qualité d'écriture, du doublage et du scénario. Comme nous n'avons pas reçu le jeu à l'avance et que nous aimerions à la fois le terminer, en profiter pleinement et prendre le recul suffisant, nous reviendrons avec un test complet d'ici la fin de l'année. En attendant, réfléchissez-y à deux fois avant de craquer pour le jeu sur PS4, Xbox One et Xbox One S. Si vous jouez sur PS4 Pro ou Xbox One X, il semblerait que l'expérience soit déjà un peu plus agréable mais pas encore au top. Enfin, sur PS5 et Xbox Series X, Cyberpunk 2077 n'est a priori pas le jeu de l'année mais reste quand un bon jeu qui mérite le coup d'œil.

Thomas Wallemacq