Immortals Fenyx Rising, notre test complet de la nouvelle licence d’Ubisoft

La fin d’année est chargée du côté d’Ubisoft. Après le mitigé Watch Dogs Legion et l’excellentissime Assassin’s Creed Valhalla, c’est Immortals Fenyx Rising (qui s’appelait encore Gods & Monsters il y a quelques mois) qui débarque ce 3 décembre sur PS5, Xbox Series X, PS4, Xbox One, PC et même Nintendo Switch. Tour d’horizon de cette nouvelle licence à travers notre test.

Immortals Fenyx Rising, c’est quoi ?

Incarnez Fenyx dans sa quête pour sauver les dieux grecs et leur île d’un triste sort. Combattez des créatures légendaires, maîtrisez les pouvoirs des dieux et affrontez Typhon, le plus redoutable Titan de la mythologie grecque, dans un combat qui marquera les siècles.

La mythologie grecque revisitée

Après avoir choisi le mode de difficulté (d’Histoire à Cauchemar), Immortals Fenyx Rising débute par la création de votre personnage. Homme, femme ou créature fantastique à la peau verte ou bleu, à vous de créer et de personnaliser votre personnage selon vos goûts et vos souhaits.

Dans la peau de Fenyx, vous incarnez un(e) guerrier(ère) qui échoue sur une plage inconnue après le naufrage de son bateau. Rapidement, vous ferez connaissance avec Zeus et Prométhée, les narrateurs de l’histoire que vous allez vivre. La narration est clairement orientée vers l’humour (parfois lourdingue), avec ces deux Dieux grecs qui se chamaillent sans cesse en fond sonore de toute votre aventure.

Immortals Fenyx Rising revisite la mythologie et s’amuse avec elle. L’histoire s’articule autour de quatre arcs narratifs consistant à venir en aide à quatre dieux différents : Aphrodite, Arès, Athéna et Héphaïstos). De Dédale à Icare, en passant pour Achille, vous rencontrerez sur votre route un tas de figures mythologiques. L’approche est originale mais elle ne plaira pas à tous le monde. Le jeu est orienté vers les plus jeunes. Non seulement, l’aventure est accessible et il n’y a pas la moindre goutte de sang mais en plus, le ton plaira sans doute davantage aux plus jeunes joueurs.

 

Un jeu aux multiples facettes

Dès les premiers pas, on peut ressentir les influences multiples d’Immortals Fenyx Rising. Visuellement, le style un peu cartoon, les couleurs vivent et le positionnement de la caméra rappellent Fortnite. Impossible aussi de ne pas penser à The Legend of Zelda : Breath of the Wild quand on voit la jauge d’endurance de Fenyx diminuer quand elle escalade une falaise ou qu’elle vole avec ses ailes. Les nombreuses cryptes à explorer ainsi que les énigmes et les puzzles à résoudre rappellent aussi grandement le dernier Zelda. Enfin, dans le déroulement de ses combats et dans ces quelques points de vue à escalader pour déverrouiller et découvrir une partie de l’open world, Immortals Fenyx Rising peut faire penser à Assassin’s Creed. Les influences sont donc multiples et assumées. Néanmoins, au final, Immortals Fenyx Rising n’est ni un clone de Zelda Breath of the Wild, ni un copier-coller d’Assassin’s Creed. C’est bel et bien un jeu original qui a sa propre patte.

Creusez-vous les méninges

Le monde ouvert d’Immortals Fenyx Rising se divise en quatre grandes régions aux environnements variés. Dès le début, le joueur est totalement libre d’aller où il veut et de suivre l’arc narratif qu’il souhaite. L’open world est rempli d’activités et de secrets à découvrir. Il y a un tas de de coffres à trouver, de défis à réaliser (du tir à l’arc, des fresques à reconstituer, des cryptes à résoudre,…) et d’ennemis légendaires à battre. Toutes ces activités permettent de récolter des éléments qui débloquent des nouvelles compétences, des armes ou des éléments cosmétiques.

S’il y a beaucoup de combats, Immortals Fenyx Rising est avant tout axé sur la résolution d’énigmes et de puzzles qui mêlent logique, réflexion et agilité. Le jeu se veut accessible à tous les joueurs. Il y a bien parfois des défis corsés mais jamais rien d’insurmontable, même pour celles et ceux qui ne sont pas habitués à ce genre d’énigmes. Mais surtout, Immortals Fenyx Rising procure une grande satisfaction après avoir réussi un défi et s’être creusé les méninges parfois près d’une heure avant de le réussir. Enfin, la progression est excellente. Le jeu est addictif. Il nous aura fallu 20h30 pour le terminer. Comptez quelques heures en plus pour viser le 100 %. Ni trop court, ni trop long, Immortals Fenyx Rising propose une aventure plaisante, rythmée, sans temps mort et qui n’est jamais répétitive.

Enfin, visuellement, Immortals Fenyx Rising n’a clairement pas l’ambition d’être le plus beau jeu de l’année. La version Xbox Series X que nous avons testée n’avait rien de new-gen ou d’impressionnant. Néanmoins, il aura le mérite de tourner sur toutes les consoles y compris sur la PS4, la Xbox One et même la Nintendo Switch.

 

Est-ce qu’on a enjoy Fenyx ?

On n’attendait pas grand-chose d’Immortals Fenyx Rising et au final, c’est une très bonne surprise. Avec son humour et ses graphismes colorés, on pouvait penser que le nouveau jeu d’Ubisoft s’adressait avant tout aux jeunes joueurs. Et effectivement, Immortals Fenyx Rising est parfait pour les adolescents. Mais son aventure captivante, son approche originale et la variété de son monde ouvert feront passer un excellent moment à tous les joueurs et les joueuses. 4/5

Découvrez le trailer de lancement :

REVIEW OVERVIEW
Immortals Fenyx Rising