Koh-Lanta: l’aventurière accusée d’avoir «balancé Teheiura» menacée de mort, elle s’exprime

Koh-Lanta: l’aventurière accusée d’avoir «balancé Teheiura» menacée de mort, elle s’exprime
Ph. TF1

Au lendemain de la diffusion de l’épisode, un nom a été cité comme étant celui de la « balance » : celui de Christelle. Sur le plateau de Touche pas à mon poste, « mon nom a été donné sur la tricherie de Teheiura en disant, en gros, que c’était moi la balance », explique la candidate au Parisien.

Après l’émission, les internautes se sont déchaînés. « Certains m’ont menacée de mort », précise Christelle. « Je ne peux pas laisser passer ça. Je suis allée déposer plainte mercredi, j’espère qu’on les retrouvera et qu’il y aura une réponse pénale. »

Christelle n’a pas été la seule à avoir été victime d’insulte et autres menaces sur les réseaux sociaux. À tel point que la production a haussé le ton. « Malgré les nombreux rappels au calme, les aventuriers de Koh Lanta continuent de recevoir des injures et des menaces de mort », déplore Denis Brogniart via un communiqué de la production. « Aucun aventurier n’a dénoncé Teheiura sur le fait qu’il ait reçu de la nourriture sur le camp. Teheiura a avoué seul son moment d’égarement », rappelle l’animateur. « Aucun événement lié à ce jeu ne donne le droit à l’envoi d’injures, de menaces et de messages haineux. »

Christelle déjà harcelée par un érotomane

La société de production ALP (Adventure Line Production) encourage par ailleurs tous les candidats victimes de tels comportements à déposer plainte. Une voie qu’a suivi Christelle ce mercredi.

Il faut dire que ce n’est pas la première fois que sa participation au jeu la pousse à s’adresser à la justice. En effet, l’aventurière avait déjà déposé plainte en 2008, après sa première édition de Koh-Lanta. « Après ma victoire, j’ai été poursuivie par un érotomane : quelqu’un qui pense qu’on l’aime à travers la télévision. Il venait jusque chez mes parents, disait qu’il en avait marre d’être éloigné de moi, qu’il allait me séquestrer… J’avais déposé plainte, il avait été arrêté, il y avait eu une réponse pénale. » Un souvenir encore bien présent pour Christelle et tous ses proches, qui espèrent que la justice fera son travail, une nouvelle fois.