Les aéroports vont-ils bientôt supprimer la règle interdisant les liquides de plus de 100 ml dans les bagages?

Les aéroports vont-ils bientôt supprimer la règle interdisant les liquides de plus de 100 ml dans les bagages?

Qui ne s’est jamais fait confisquer sa crème solaire, son déodorant ou sa petite bouteille d’eau oubliée dans un sac lors d’un contrôle de sécurité à l’aéroport ? Bien que les règles soient connues de tous, c’est une mésaventure qui arrive chaque jour à de nombreux voyageurs dans les aéroports.

Pourquoi cette limite de 100 ml en cabine ?

L’interdiction des liquides dans les bagages à main date de 2006, quand un terroriste a essayé de faire exploser un vol à partir de matière liquide potentiellement dangereuse. Liquides, gels et aérosols peuvent en effet servir à la fabrication d’explosifs lors du vol.

Quelle est la règle actuellement ?

La règle actuellement est simple. « Sont autorisés produits liquides dans des contenants de maximum 100 ml, rassemblés dans un sac en plastique pouvant se refermer, transparent et d’une capacité maximale d’un litre », peut-on lire sur le site de Brussels Airport.

Cela concerne toutes les boissons, les produits de soin (solution pour lentilles de contact, parfum, gel douche, laque ou gel pour cheveux…), la nourriture en sauce, les yaourts, le sirop contre la toux et même le Nutella !

Bientôt la fin de cette règle ?

Mais les choses pourraient bientôt changer dans les aéroports. Le patron de l’un des plus importants aéroports du monde, celui d’Heathrow à Londres, a déclaré que cette règle pourrait être supprimée d’ici 2024. La raison ? L’apparition de scanners 3D de haute technologie et hyper efficace. Ce nouvel équipement rendra obsolète la règle des liquides de plus de 100 ml mais il permettra aussi de ne plus devoir sortir son ordinateur ou sa tablette de son sac.

Le déploiement de ce nouveau scanner 3D se fait lentement dans les aéroports britanniques. Selon Metro UK, ils auraient jusqu’à mi-2024 pour les installer. Ces dispositifs pourraient également se généraliser dans d’autres aéroports européens et ainsi mettre un terme à « la règle des 100 ml ».

Retrouvez l’actu sur Metrotime.be