Profitez-en, la baisse du prix des carburants ne va pas durer !

Profitez-en, la baisse du prix des carburants ne va pas durer !
Ph. Unsplash

Depuis le début du mois, c’est le soulagement du côté des automobilistes. Le 3 août dernier, l’essence Super 95 (E10) atteignait un prix maximum de 1,8070 € le litre, son plus bas niveau depuis le 22 avril. Quant au diesel (B7), il descendait pour la première fois depuis mai sous la barre des 2 €.

Depuis lors, la baisse des prix à la pompe s’est poursuivie. Ce 17 août, en Belgique, il faut compter au maximum 1,771 €/l d’Essence 95 (E10), 1,962 €/l d’Essence 98 (E5) et 1,932 €/l de Diesel (B7).

Une hausse des prix à venir

Malheureusement, cette baisse des prix ne devrait pas se poursuivre bien longtemps. « L’accalmie risque de n’être que de courte durée. Il faut s’attendre à une nouvelle hausse des prix dans les semaines à venir car la Chine reprend son activité économique après une nouvelle perturbation due au Covid-19. Et, comme toujours, la hausse de la demande par rapport à l’offre fait grimper les prix », prévient à la DH Damien Ernst, spécialiste en énergie et professeur à l’Université de Liège.

«Cela fait aussi grimper la demande, et donc les prix»

D’autres facteurs font craindre que les prix du carburant augmenteront dans les prochaines semaines. En effet, alors que le gaz et l’électricité atteignent des prix record, les entreprises cherchent des alternatives. Et malheureusement pour la planète et pour nos portemonnaies, le pétrole en est une. « On revient par exemple à l’alimentation de machines au pétrole. Cela fait aussi grimper la demande, et donc les prix », estime l’expert belge en énergie.

Profitez donc des prix actuels à la pompe, car cela ne devrait pas durer !