Sorties BD: Un scribe désobéissant, un patient zéro et des secrets de famille

Les sorties BD se suivent et ne se ressemblent pas. Quelques belles découvertes au programme de ce mois de février avec « Bartleby, le scribe », « Patient zéro, à l’origine du coronavirus en France » et « La Fée Assassine ».

Quand la machine se dérègle

José Luis Munera s’est inspiré de la nouvelle «Bartleby» d’Herman Melville, l’auteur de « Moby Dick », pour livrer un album envoûtant. « Bartleby, le scribe » emmène le lecteur dans le 19e siècle dans un quartier new-yorkais en plein essor : Wall Street. Bartleby est engagé en tant que copiste dans un bureau notarial. Mais après des débuts prometteurs, le mystérieux jeune homme commence à systématiquement décliner les tâches données par son patron. Au lieu de refuser, il répond : « Je ne préfèrerai pas ». Malgré tout, il reste toute la journée sur son pupitre. Il passe même ses weekends et ses nuits dans le bureau. Cette attitude rend complètement fou son patron de Bartleby qui se sent incapable de le virer. José Luis Munera adapte une fable puissante et propice à la réflexion, notamment sur la désobéissance et la résistance. Quant aux dessins, mis en couleur par Sedyas, ils viennent magnifier cette excellente adaptation.

« Bartleby, le scribe », de José-Luis Munuera, éditions Dargaud, 72 pages, 15,99 €

Lire aussi : BD: De la philosophie, de l’Histoire et beaucoup de magie

À l’origine du coronavirus

Sur base d’un article d’Ariane Chemin et de Raphaëlle Bacqué publié dans Le Monde, « Patient Zéro » revient les premiers cas de contamination à la Covid-19 en France. Avec l’aide des deux journalistes, Renaud Saint-Cricq et Nicoby retracent l’origine du coronavirus dans l’Hexagone sous forme d’une enquête dessinée, détaillée et très documentée. Tout débute le 31 janvier 2020 lorsqu’un Airbus de l’armée française revenant de Wuhan se pose sur la base militaire d’Istres avec à son bord 193 civils et 18 militaires. Quelques jours plus tard, deux habitants n’ayant pas eu de lien direct avec cette opération de rapatriement présentent les symptômes d’une « bonne grippe ». En suivant ces deux cas et en retraçant leurs parcours, le lecteur est plongé aux origines d’une pandémie qui a en quelques mois changé nos vies. Un regard instructif et éclairant.

« Patient zéro. A l’origine du coronavirus en France », de Bacqué, Chemin, Saint-Cricq et Nicoby, éditons Glénat, 112 pages, 17,5 €

Lire aussi : Plutôt Cyril Hanouna, Michel Vaillant ou Jacques Ramirez ? Trois BD à découvrir

Un thriller haletant

Le 24 décembre 2006, Fanny organise, à contre cœur, le réveillon de Noël dans son appartement parisien avec Tania, sa sœur jumelle, et sa mère. Quelques heures plus tard, son mari, qui était de garde ce soir-là, est appelé au commissariat. Elle découvre sa femme, recouverte de sang, qui vient de commettre un acte qui bouleversera à jamais leur vie. Au cours des huit chapitres suivants, Sylvie Roge explore l’enfance de Fanny et livre peu à peu les clés qui permettent de comprendre comment elle en est arrivée à commettre l’irréparable le soir de Noël. « La Fée Assassine » est un récit marquant, poignant et déchirant. Dès les premières pages, le lecteur est happé par ce scénario captivant et parfaitement maîtrisé. Le dessin d’Olivier Grenson contribue à  grandement à cette réussite. Un coup de cœur !

« La Fée Assassine », de Grenson et Roge, éditions Le Lombard, 192 pages, 22,5 €

Lire aussi : Cinq BD à lire pour bien commencer l’année