En Suisse, on fait du bateau-sauna et du yoga avec des chèvres

En Suisse, on fait du bateau-sauna et du yoga avec des chèvres
AFP / F. Coffrini

La campagne de publicité vient d'être lancée en Suisse mais aussi dans les pays voisins, en Allemagne, en Autriche et en Italie ainsi qu'en France, a précisé jeudi un porte-parole de Suisse Tourisme à l'AFP.

Elle vise à soutenir la branche touristique à l'automne, une saison creuse qui ne représentait que 17% des nuitées hôtelières en 2019, au sortir d'une saison estivale durant laquelle le secteur a connu une nette embellie sans toutefois retrouver ses niveaux d'avant-pandémie.

Une offre plus diversifiée

La campagne met en avant l'offre de spa et de bien-être en pleine nature, avec notamment un bateau-sauna qui navigue sur le lac des Quatre-Cantons, près de Lucerne, et une embarcation à mi-chemin entre un bateau et une baignoire qui dérive sur le lac de Brienz, près d'Interlaken, qui permet de se jeter dans une eau glacée avant de remonter à bord pour retrouver une eau à 38 degrés.

Elle met également en lumière les bains de forêt, le yoga et les randonnées avec des chèvres dans le canton des Grisons ou encore la vinothérapie sur les terrasses de Lavaux dont les vignes se parent de couleurs rouge orangé au-dessus du lac Léman, avec au menu bain chaud agrémenté d'un verre de chasselas, massage et gommage de la peau au marc de raisin.

La saison de l'automne en Suisse est dominée par la clientèle locale, à l'affût d'idées de randonnées. Avec les restrictions de voyage pendant la pandémie, leur poids s'est encore renforcé, la clientèle suisse ayant généré 4,1 millions de nuitées hôtelières à l'automne 2021, en hausse de 29% par rapport à 2019.

Mais Suisse Tourisme, l'agence de promotion du tourisme en Suisse, entend intensifier sa campagne de publicité à l'étranger pour donner un coup de pouce au secteur en capitalisant sur l'envie de voyager pour tenter d'augmenter les séjours des touristes étrangers avant la saison d'hiver durant laquelle les touristes européens affluent sur les pistes.

Un bilan touristique creux

Si les grandes destinations touristiques comme la France et l'Espagne ont connu un retour marqué des touristes étrangers durant l'été, la Suisse a connu une embellie durant l'été mais n'a pas retrouvé ses niveaux d'avant-pandémie.

Mi-août, Suisse Tourisme avait fait un premier bilan de la saison estivale, estimant qu'il restait encore du chemin à parcourir avant de revenir aux chiffres de 2019.

Selon les chiffres provisoires de l'office fédéral de la statistique, les nuitées hôtelières générées par les touristes étrangers étaient toujours inférieures de 15% en juillet par rapport à leur niveau de 2019. Au premier semestre, elles étaient encore inférieures de près d'un tiers à leur niveau d'avant pandémie.