Voici combien chacun gagnerait dans un monde sans inégalités

Voici combien chacun gagnerait dans un monde sans inégalités
Ph. Pexels

Combien d’argent y a-t-il dans le monde entier ? Selon le dernier rapport de l’Institut de Recherche du Crédit Suisse (CSRI), publié ce mardi, la masse monétaire totale s’élevait, en 2021, à 463 600 milliards $, soit environ 467 200 milliards €.

Dans un monde parfaitement égalitaire, autrement dit, si cette fortune colossale était également divisée entre tous les êtres humains adultes sur cette Terre, chacun aurait dès lors 87 489 $ sur son compte en banque, soit 88.640 €. Une somme en hausse de 8,4 % par rapport à 2020, et qui devrait même se transformer en somme à 6 chiffres d’ici deux ans.

Ça, c’est le scénario dans un monde équitable. Or, comme chacun le sait, notre réalité n’est pas exempte d’inégalités. Bien au contraire.

Le monde de plus en plus riche…

En 2021, la fortune totale mondiale affichait une hausse de 9,8 %. Toutes les régions du monde ont contribué à cette croissance globale, note le Crédit Suisse, même si elle a été en particulier tirée par la Chine et l’Amérique du Nord (l’Amérique du nord représentant près de la moitié de cette croissance mondiale, la Chine un quart).

Cependant, l’inflation et la hausse des taux d’intérêt pourraient renverser la tendance en 2022. Ces mêmes facteurs pourraient ralentir la croissance du patrimoine des ménages à court terme, même si le PIB global poursuit sa hausse, prévient la banque helvétique.

… Mais les écarts se creusent

Pour la deuxième année consécutive, les riches sont encore devenus plus riches. Selon le CSRI, les 1 % les plus riches au monde détenaient, en 2021, 45,6 % de la richesse mondiale (contre 43,9 % en 2019).

Par ailleurs, 5,2 millions de personnes ont rejoint le club des millionnaires (en dollars américains) l’an dernier. Celui-ci totalisait pas moins de 62,5 millions de millionnaires à la fin de l’année (+ 9 %).

Quant au club fermé des ultra-riches (UHNWIs, ultra high net worth individuals), il a connu une croissance de 21 % l’an dernier. Autrement dit, une croissance nettement plus rapide que celle de la richesse moyenne par adulte.

Quelles perspectives ?

Quant aux perspectives pour les années qui viennent, elles comptent tout de même quelques ombres au tableau. L’inflation et la guerre en Ukraine devraient entraver la création de richesse dans les années à venir, estime la Banque suisse. Cela étant, nuance-t-elle, la richesse mondiale devrait augmenter de 169.000 milliards $ d’ici 2026 (+ 36 %).

La richesse mondiale par adulte devrait elle aussi poursuivre sa hausse d’ici 2026, et même franchir le cap des 100.000 $ par personne en 2024.

Et dans les cinq prochaines années, notre humanité comptera 87 millions de millionnaires et 385.000 UHNWIs.