Ces millionnaires qui demandent à être taxés davantage pour un monde plus juste

Ces millionnaires qui demandent à être taxés davantage pour un monde plus juste
AFP

Un rapport d’Oxfam publié cette semaine montre La pandémie de Covid-19 a accru les inégalités et enrichi les plus fortunés. Alors que 99 % de la population mondiale a vu baisser ses revenus à cause de la pandémie de Covid-19, la fortune des dix hommes les plus riches au monde a plus que doublé pendant les deux premières années de la pandémie, indique l’organisation. « Si ces dix hommes perdaient demain 99,999 % de leur fortune, ils seraient toujours plus riches que 99 % de toute l’humanité », estime Eva Smets, directrice générale d’Oxfam Belgique.

Comment diminuer les inégalités ?

Oxfam a rédigé une série de recommandations adressées aux gouvernements qui comprennent, notamment, la mise en place d’un impôt permanent sur la fortune et le capital ainsi que l’investissement des milliards récoltés par ces impôts dans la protection sociale, une santé universelle, l’adaptation au changement climatique et la prévention des violences basées sur le genre.

« Les systèmes fiscaux ne sont pas justes »

D’ailleurs certains millionnaires partagent la vision d’Oxfam et souhaitent aussi réduire les inégalités. Ce mercredi 19 janvier, Gemma McGough, une riche britannique de 40 ans qui a fondé la branche anglaise de l’association Patriotic millionnaires, a lancé un appel au forum économique mondial de Davos. Comme de nombreux autres, cette millionnaire réclame d’être davantage taxée. « Honnêtement, nous millionnaires, nous pouvons dire que pendant que le monde traversait une longue période de souffrance, nous avons vu notre richesse augmenter. Et nous savons aussi, en tant que millionnaire, que les systèmes fiscaux ne sont pas justes. D’où notre demande : taxez-nous, taxez nous maintenant », écrit Gemma McGough.

« Nous allons droit vers la souffrance »

« Si l’on continue à taxer les travailleurs, via la TVA, l’augmentation du coût de la vie, les prix de l’énergie, etc. et qu’en parallèle les montagnes d’argent accumulées par les plus riches d’entre nous pendant cette crise échappent à l’impôt, nous allons droit vers la souffrance », a-t-elle déclaré dans un entretien accordé au Guardian.

Gemma McGough n’est pas la seule à penser de la sorte. Des centaines de millionnaires regroupés dans trois collectifs, Patriotic millionnaires, millionnaires for Humanity et TaxMeNow, et issus d’une dizaine de pays à travers le monde, partagent cet avis. Parmi ceux-ci, il y a notamment Abigail Disney, la petite-fille du cofondateur des studios Walt Disney ou encore l’actrice britannique Julia Davis, notamment aperçue dans « Love Actually ».