La Commission européenne va proposer de plafonner le prix du gaz russe

La Commission européenne va proposer de plafonner le prix du gaz russe
AFP / K. Kudryavtsev

Le président russe Vladimir Poutine «se sert de l’énergie comme d’une arme pour couper l’approvisionnement et manipuler nos marchés énergétiques, il échouera», a affirmé Mme von der Leyen sur Twitter, rappelant que la Commission préparait des propositions pour aider les consommateurs et les entreprises vulnérables à faire face aux prix de l’énergie élevés.

Plusieurs mesures

Ces propositions passeront par des mesures visant à réduire la consommation d’électricité lors des pics, à plafonner le prix du gaz par gazoduc, à aider consommateurs et entreprises à l’aide de recettes du secteur énergétique - les plaidoyers se multiplient pour capter une partie des «surprofits» que font les énergéticiens grâce à la crise, NDLR) - et à permettre de soutenir les producteurs d’électricité face aux enjeux de liquidité (volatilité), a détaillé la présidente de la Commission.

Des propositions tardives

À la mi-journée, devant la presse, l’exécutif européen avait dû se défendre de critiques selon lesquelles il tardait à formuler ses propositions en réponse à la crise énergétique. «Nous sommes pleinement dans les temps», avait affirmé le porte-parole en chef de l’exécutif européen, Eric Mamer, interrogé sur l’appel lancé en fin de semaine dernière par le président du Conseil, Charles Michel. En milieu de semaine dernière, le Premier ministre Alexander De Croo avait lui aussi renvoyé à l’Europe l’essentiel de la solution à trouver pour faire baisser les prix sur les marchés de l’énergie, réitérant son plaidoyer en faveur d’une intervention sur le marché du gaz formulé depuis mars. La Commission, elle, avait annoncé qu’elle formulerait des propositions sur la structure du marché de l’énergie au début de l’an prochain, et qu’il convenait d’ici là d’envisager des mesures d’urgence pour faire face à une situation qui empire.

Une réunion mercredi

Ce mercredi, Mme Von der Leyen profitera d’une réunion prévue mercredi avec les représentants permanents des Vingt-sept (Coreper) pour aborder les dossiers énergétiques en préparation du conseil des ministres de l’Énergie de ce vendredi. D’ici la fin de la semaine, la Commission aura finalisé un document officieux ("non paper").