«C’est terriblement injuste»: le père de Meghan Markle «privé» de voir ses petits-enfants

AFP
AFP - AFP

Depuis que les Sussex sont installés aux États-Unis, seul Harry est retourné en Angleterre. Une première fois en avril dernier pour les funérailles de son grand-père, le prince Philip, et une seconde en juillet pour l’inauguration d’une statue en hommage à sa mère Diana. En revanche, Meghan et leurs enfants n’ont plus jamais traversé l’océan. Si le petit Archie (2 ans) a passé les premiers mois de sa vie à Londres, Lilibet (3 mois) n’a quant à elle jamais rencontré toute une partie de sa famille, dont son grand-père maternel, Thomas Markle. Seule Doria, la mère de la duchesse, a rencontré sa petite-fille.

« Je pense qu’Archie et Lilibet sont privés de voir tous leurs grands-parents et je pense qu’ils sont privés de voir tous leurs proches. C’est terriblement injuste pour eux », regrette le père de Meghan.

« Je ne veux pas m’en servir comme des pions »

En froid avec sa fille depuis des années, Thomas Markle avait même menacé d’aller en justice pour obtenir le droit de voir ses petits-enfants. Le septuagénaire semble désormais avoir changé d’avis.

« J’ai reçu des offres de plusieurs avocats pro bono, nous avons le droit de poursuivre pour voir nos petits-enfants », a-t-il expliqué auprès de Channel 7’s Sunrise. « Mais pour moi, c’est comme transformer cela en une sorte de jeu et utiliser les enfants comme des pions. Je n’irai pas en justice parce que ce serait comme se servir d’eux… et je ne veux pas voir Harry et Meghan faire la même chose ».

Thomas Markle s’est donc résigné à attendre que sa fille propose une rencontre. Celui-ci espère d’ailleurs que la famille au complet rentrera en Angleterre. « J’aimerais les voir peut-être se réconcilier avec la reine et se réconcilier avec son père (à Harry), puis nous pourrons nous réconcilier », confie-t-il. Un doux rêve qui ne semble pas près de se réaliser…