La chaleur rend-elle vraiment les gens plus agressifs?

La chaleur rend-elle vraiment les gens plus agressifs?
Ph. Unsplash

Demain et jeudi, les températures vont à nouveau dépasser les 30ºC en Belgique. Mais est-ce que vous vous êtes déjà demandé si ces températures élevées avaient un effet sur le comportement de la population ? Pour de nombreux experts, il n’y aucun doute !

Un lien entre la chaleur et l’agressivité ?

Lors de la vague de chaleur du mois de juillet, plusieurs faits divers violents ont fait la une comme cette bagarre dans un train reliant Ostende à Bruxelles ou l’agression de maîtres-nageurs près de Gand. De manière générale, on remarque également des comportements plus agressifs au volant lorsqu’il fait chaud. Mais peut-on dire que les températures élevées ont tendance à échauffer les esprits  ?

« À partir du moment où les températures augmentent, on peut dire que l’agressivité est un exutoire et elle peut dès lors se manifester beaucoup plus fréquemment. La température n’est que le révélateur de fragilités déjà existantes et qui se révèlent quand on est mal dans son corps, mal dans sa tête. Et cette hausse peut alors déclencher des états d’angoisse, de panique, voire de violence », a indiqué à Europe 1 Joseph Agostini, psychologue et clinicien français.

« Dire que la chaleur nous rend plus agressifs n’est pas une hypothèse insensée », a quant à lui indiqué au Soir Jérôme Englebert, docteur en psychologie à l’ULB et professeur à l’école de criminologie à l’UCL. Il estime effectivement que la chaleur fatigue, stresse et rend plus nerveux mais qu’elle reste néanmoins un facteur parmi d’autres pour expliquer un regain d’agressivité de la population.

Pourquoi est-on plus agressif quand il faut chaud ?

Le médecin Hanns-Christian Gunga, professeur à l’Institut de psychologie médicale de Berlin, confirme que notre potentiel d’agressivité augmente avec la chaleur. Selon lui, c’est la vasopressine qui est en partie responsable de cela. Cette hormone permet de contrôler l’équilibre hydrique dans notre corps. « Lorsque cet équilibre baisse, parfois en raison de la chaleur, cette hormone est libérée en plus grande quantité », explique le spécialiste. Résultat : cela nous rend plus stressé, voire plus agressif.

Vers un monde de plus en plus violent ?

Certains chercheurs vont même plus loin et s’inquiètent du fait que le réchauffement climatique global puisse avoir des conséquences sur les comportements des populations. Selon une étude publiée dans la revue « Science » par des chercheurs des universités de Princeton et de Berkeley, la violence serait exponentielle lorsque les températures augmentent. En 2013, Solomon Hsiang de l’Université de Princeton, avait dirigé une étude qui quantifiait l’influence du climat sur les confits humains.

Il était arrivé à la conclusion que la violence était exponentielle lorsque les températures augmentaient. Il avait notamment montré un lien entre la hausse d’actes violents comme les meurtres, les violences domestiques et les viols et la hausse des températures. « Nous pensons que les effets (que nous avons recensés) sont suffisamment importants pour que nous les prenions au sérieux et que nous nous demandions si ce que nous faisons ou pas aujourd’hui peut avoir une influence sur le degré de violence du monde de nos enfants demain », avait conclu le chercheur.