Un Codeco aura lieu cette semaine: faut-il s’attendre à des mesures fortes?

Un Codeco aura lieu cette semaine: faut-il s’attendre à des mesures fortes?

Les chiffres de l’épidémie de coronavirus sont à nouveau dans une situation inquiétante. On revient à des niveaux que l’on avait plus atteints depuis plusieurs mois, avec même un triste record pour l’année ce lundi avec plus de 15.000 contaminations par jour. Les hôpitaux ne sont pas non plus en reste puisque les admissions sont de plus en plus nombreuses.

Entre le 6 et le 12 novembre, 207 admissions quotidiennes à l’hôpital de patients atteints du coronavirus ont également été enregistrées, en augmentation de 21 % par rapport à la période de référence précédente. Rien que sur la journée de mercredi, il y a eu 287 hospitalisations, suivies d’encore 224 et 173 autres jeudi et vendredi. Pour le moment, 2.391 patients sont traités à l’hôpital (+24 %), dont 487 (+27 %) en soins intensifs. Des chiffres plus vus depuis, respectivement, début et fin mai. Le cap des 500 personnes aux soins intensifs en lien avec le Covid a d’ailleurs été franchi ce week-end.

Que va décider le gouvernement ?

La question se pose dès lors : que va décider le gouvernement ce vendredi lors de son nouveau Comité de concertation ? Difficile d’affirmer avec certitude que des mesures seront prises puisque les avis divergents, entre les prudents et les plus alarmistes. Reste que pour certains, il faudra prendre nouvelles mesures pour enrayer la nouvelle montée du virus.

Sur le plateau de « C’est pas tous les jours dimanche », l’expert et membre du GEMS (Groupe d’Experts de stratégie de crise), Geert Molenberghs, a notamment évoqué l’annulation des marchés de Noël. « C’est très difficile à maintenir. Les gens s’y rendent, ils retournent à la maison, dans des bus et trams remplis… », a-t-il expliqué. Un avis que ne partage par le ministre de l’Economie et du Travail. « On n’en est pas là. Je ne vais pas anticiper les décisions qui seront prises lors du comité de concertation », a rétorqué Pierre-Yves Dermagne.

Plusieurs dossiers sur la table

Selon ce dernier, le Codeco se penchera avant tout sur les contrôles au départ et au retour des vacances. Sur ce dossier, il faudrait prévoir un durcissement des règles.

Mais d’autres sujets pourraient également atterrir sur la table de réunion, comme les activités sportives en intérieur. « La pratique d’un sport est quelque chose d’important pour la santé et le bien-être. Ça doit rester un élément de priorité. Se pose la question de l’encadrement. Avec ou sans public ? », évoque Pierre-Yves Demargne.

Pour Geert Molenberghs, il faudrait également rappeler l’importance des bulles sociales. « Les gens doivent se rendre compte que les contacts à la maison peuvent être dangereux du point de vue de la transmission. »

Vers un nouveau Covid Safe Ticket ?

Mais l’une des mesures qui sera à coup sûr débattue vendredi est celle du Covid Safe Ticket pour les grands événements. « Le CST (Covid Safe Ticket) ça ne marche pas. Il faut d’autres mesures. Comme la ventilation et le masque. Les activités à très grands risques comme les discothèques ; Ou elles doivent fermer pour un certain temps ou on ajoute un test là-dessus », insiste Geert Molenberghs, rejoint par Pierre-Yves Dermagne qui confirme que la question sera analysée vendredi.

Le ministre de l’Economie et du travail a rappelé que si le Comité de concertation venait à prendre de nouvelles mesures ce vendredi, ce sera pour « faire en sorte que notre système de soins de santé tienne le coup. Faire en sorte que notre enseignement tienne le coup et que notre économie continue de tourner ».