Christie Morreale prône l’obligation vaccinale si les hôpitaux deviennent saturés

Christie Morreale prône l’obligation vaccinale si les hôpitaux deviennent saturés
Belga / B. Fahy

Selon Mme Morreale, il faut examiner comment la situation évolue au cours des prochaines semaines. L’obligation de télétravail et le port du masque en intérieur sont des urgences. La vigilance s’impose durant les quatre prochaines semaines. Dans ce contexte, le Premier ministre Alexander De Croo consulte actuellement les représentants du Comité de concertation (Codeco) pour voir s’il y a lieu d’anticiper la prochaine réunion de cette instance qui associe les gouvernements fédéral et des entités fédérées et qui est pour le moment prévue vendredi prochain, le 19 novembre, a-t-elle ajouté.

La ministre wallonne de la Santé est pour sa part favorable à une obligation vaccinale généralisée « s’il y a des reports d’hospitalisation » en raison de l’occupation de lits par des patients Covid.

« Aller plus loin »

« Je pense que l’on doit regarder comment les choses se passent dans les prochaines semaines. Si on doit passer à nouveau à des reports de soins, alors je pense que l’on doit pouvoir aller plus loin », a-t-elle dit à ce propos. Selon la ministre, le débat doit avoir lieu à ce propos au parlement en en consultant le comité de bioéthique.

Mme Morreale a notamment indiqué que l’Etat belge payait actuellement quelque 25 millions d’euros par semaine pour tester les citoyens. « Deux vaccins coûtent moins cher qu’un test PCR », a-t-elle souligné.