Situation chaotique en Belgique: évacuations, maisons détruites, plusieurs décès et disparus...

Situation chaotique en Belgique: évacuations, maisons détruites, plusieurs décès et disparus...

D’importantes précipitations s’abattent sur la Belgique depuis mardi. Les fortes pluies ont fait sortir de leur lit un grand nombre de cours d’eau en Wallonie, provoquant des inondations d’habitations et de voiries, des centaines d’interventions des pompiers, l’évacuation de certaines communes et de camps de mouvements de jeunesse, ainsi que des perturbations sur le rail.

Plusieurs décès sont à déplorer et plusieurs personnes sont encore portées disparues. Avec la décrue qui a débuté, les autorités craignent la découverte de nouvelles victimes.

Liège évacuée

Par la voix de Christine Defraigne, qui fait office de bourgmestre ce jeudi, on apprend en ce début d’après-midi que le niveau de la Meuse doit encore monter. « Par mesure de sécurité, nous demandons donc à tous ceux qui sont en ville pour le moment et qui n’y habitent pas de rentrer chez eux, explique-t-elle. Et à tous les Liégeois qui vivent le long du fleuve de partir également vers les hauteurs ou de monter aux étages. » Actuellement, des voitures de police avec haut-parleur diffusent ce message dans tous les quartiers concernés.

« Il faut encore s’attendre à 1m50 de plus que ce qui était prévu, poursuit Marc Minet, le chef de la sécurité à la Ville. Le débit est passé à 3000 m³ seconde au pont barrage de l’Île Monsin alors qu’on s’attendait à 2500 m³. Le pic qui devait avoir lieu à 13 heures vient d’être reculé à 21 heures. »

La police a demandé à tous les commerces de fermer leurs portes. « La situation de crise est exceptionnelle. La solidarité doit primer. »

Des personnes bloquées à Trooz

En raison des fortes intempéries qui continuent de s’abattre sur la province de Liège, à Trooz, l’évacuation des citoyens ne peut plus être réalisée. « L’armée est venue en renfort aux alentours de 22h00 (mercredi) mais l’opération de sauvetage à l’aide de bateaux a dû être stoppée à cause des conditions trop dangereuses », a expliqué jeudi midi le bourgmestre Fabien Beltran.

La situation à Liège.
La situation à Liège.

Une cinquantaine de personnes ont pu être évacuées de leur habitation mais beaucoup d’autres citoyens attendent toujours l’arrivée des secours. « Nous rencontrons plusieurs problèmes, notamment face à des familles avec enfants qui sont coincées. À l’heure actuelle, il est impossible de leur venir en aide alors que certains bâtiments menacent de s’effondrer », s’est inquiété le maïeur. Un bateau avec des pompiers d’Anvers allant chercher des sinistrés s’est d’ailleurs retourné.

Belga / N. Poes

Alors que l’arrivée de pompiers et d’hélicoptères était annoncée, leur intervention ne pourra se faire que si la météo le permet et lors de la décrue. À Chaudfontaine, la commune a lancé un appel pour des bateaux à moteurs afin d’aller secourir la population. « Les bateaux de l’armée ont rencontré des problèmes alors que les appels de détresse se multiplient », a précisé le bourgmestre Daniel Bacquelaine. Le cabinet du gouverneur de la province de Liège a de son côté indiqué que tous les moyens étaient mobilisés pour tenter de secourir les personnes dans le besoin.

Gares fermées à Liège

La gare de Liège-Guillemins et les autres gares de la Cité ardente sont actuellement fermées. Pour la sécurité des voyageurs et du personnel de la SNCB et d’Infrabel, toutes les circulations sont interrompues en dessous de Charleroi, Ottignies, Namur, Liège et entre ces gares, ajoute la SNCB. Celle-ci demande donc aux voyageurs de ne pas se rendre en gare et de ne pas prendre le train dans les provinces de Namur, Luxembourg et Liège.

Cinq décès confirmés à Verviers

Au moins cinq personnes ont perdu la vie dans les inondations à Verviers, a-t-on appris de source sûre. Avec la décrue qui a débuté, les autorités communales craignent la découverte de nouvelles victimes. Au fil de la descente de l’eau, les dégâts apparaissent et la ville est complètement sinistrée.

Un couvre-feu sera par ailleurs instauré entre ce jeudi 21h00 et vendredi 06h00 dans l’ex-cité lainière. Cette mesure devrait permettre d’éviter les pillages. Selon la télévision locale Vedia, de tels actes ont déjà été constatés dans des magasins de la commune.

La mobilité impactée à Bruxelles

Plusieurs tunnels ont été fermés à Bruxelles, jeudi, car ils sont sous eau en raison des fortes pluies, a indiqué Bruxelles Mobilité. Les pompiers de Bruxelles encouragent les usagers de la route à respecter la signalisation et à ne pas pénétrer dans les tunnels fermés.

Le tunnel Stéphanie est fermé dans les deux sens de circulation en raison d’une inondation, précise Bruxelles Mobilité. Il en va de même pour le tunnel Porte de Hal en direction de la Basilique. Le tunnel Vleurgat et le tunnel devant l’Otan sont également fermés dans les deux sens de circulation.

La signalisation routière indique clairement aux usagers de la route qu’ils ne peuvent pas entrer dans les tunnels. Néanmoins, plusieurs automobilistes semblent encore y pénétrer. « C’est dangereux », a rappelé un porte-parole des pompiers de Bruxelles. « Nous encourageons donc vivement chacun à respecter la signalisation. »

Le Limbourg touché

Au nord du pays, les provinces du Brabant flamand et de Limbourg sont les plus touchées par les inondations dues aux fortes pluies tombées ces derniers jours et heures. Les intempéries ont ainsi causé de nombreuses inondations de rues et de caves dans le Brabant flamand. Les bourgmestres des communes de Glabbeek et Geetbets, les plus touchées dans la province, évoquent des situations « catastrophiques » et « sans précédent », tandis que les pompiers de Louvain sont submergés d’appels d’urgence.

Les fortes pluies ont également provoqué des embarras de circulation. Sur l’E40 en direction de Liège, la sortie 23 à Haasrode, qui mène à la N25 en direction de Louvain, a notamment dû être fermée en raison d’inondations. Le gouverneur du Brabant flamand, Jan Spooren, a convoqué une réunion de la cellule de crise à 14h. Selon lui, la situation est la plus préoccupante dans l’est de la province, « où le niveau de cours d’eau pourrait atteindre des seuils critiques en plusieurs endroits », a-t-il indiqué.

Les services de secours sont également à pied d’œuvre dans le Limbourg. Jeudi matin, les pompiers de la zone Sud-ouest faisaient état de 200 appels pour des dégâts liés aux intempéries. À Hasselt, le Démer, affluent de la Dyle, menace de déborder. Plusieurs rues ont été fermées à la circulation et les autorités ont appelé les habitants à rester chez eux dans la mesure du possible. La situation est également critique à Saint-Trond, où une réunion de la cellule de crise a été convoquée.

Réseau téléphonique impacté

Les intempéries ont également causé des perturbations sur les réseaux téléphoniques du pays. « Nous mettons tout en œuvre pour garantir la connectivité dans les zones impactées », ont réagi les opérateurs Orange Belgium, Proximus, Telenet/Base et VOO dans une déclaration commune.

« Nos réseaux mobiles et fixes sont partiellement touchés, en particulier dans les régions liégeoise et verviétoise ainsi que dans les communes de Eupen, Raeren, Rochefort et Marche-en-Famenne », ajoutent les opérateurs.

Les inondations à Rocherfort.
Les inondations à Rocherfort.

« Notre priorité est de stabiliser la situation et de rétablir nos services au plus vite, compte tenu des circonstances difficiles dues à la fois aux coupures de courant et aux inondations. Lorsque les infrastructures sont accessibles, nos équipes techniques sont sur place pour tenter de rétablir la situation. Nos techniciens sont prêts à travailler jour et nuit pour rétablir les services si nécessaire », assurent-ils.

En cas de défaillance de son réseau téléphonique, il est toujours possible de pouvoir contacter le 112. En effet, l’appel sera également redirigé vers les autres réseaux opérationnels de la région. Si l’entièreté des réseaux mobiles sont hors service, il est encore possible d’utiliser le réseau de téléphonie fixe.

Les inondations à Rochefort
Les inondations à Rochefort

Le Codeco reporté

Le comité de concertation prévu vendredi pour faire le point sur l’évolution de la situation sanitaire a en outre été reporté à la semaine prochaine, a annoncé le Premier ministre, Alexander De Croo.

La décision a été prise en concertation avec les entités fédérées en raison des intempéries. Plusieurs membres du comité sont en effet mobilisés par la coordination des secours. « Notre pays fait face actuellement à des conditions météorologiques extrêmes. De nombreuses familles sont particulièrement touchées. La priorité absolue est maintenant d’aider l’ensemble des communes et des familles touchées », a déclaré le Premier ministre via son porte-parole.

Au moins six décès

Au moins six personnes ont perdu la vie depuis le début des intempéries. Quatre dans la région vervétoise, une à Eupen et une sixième à Aywaille. Plusieurs personnes sont toujours portées disparues. Plusieurs habitations ont aussi été détruites à Verviers.

Point météo

Le ciel restera nuageux jeudi après-midi avec des périodes d’averses abondantes et prolongées pouvant devenir orageuses sur le centre et l’est du pays, selon les prévisions de l’Institut royal météorologique (IRM). À l’ouest, en revanche, le temps restera généralement sec avec quelques larges éclaircies. Les maxima seront compris entre 17 et 21 degrés. Le vent sera modéré partout en Belgique sauf à la Côte où il sera fort, avec des rafales jusqu’à 50 ou 60 km/h direction nord à nord-ouest.

Jeudi soir, les pluies persisteront sur l’est du pays mais deviendront moins soutenues dans le centre. Durant la nuit, le temps sec reviendra dans le centre et l’intensité des averses diminuera à l’est. L’ouest de la Belgique restera globalement sec sous un ciel changeant. Les minima oscilleront entre 11 degrés dans les Hautes-Fagnes et 16 degrés dans le nord. Le vent restera modéré dans les terres et fort à la mer.

Vendredi, le temps devrait redevenir sec sur l’ouest et le centre avec parfois de belles éclaircies. À l’est, la matinée restera couverte avec quelques risques d’averses. Le temps sera sec dans tout le pays une fois le soir venu.