Des camps toujours en cours d’évacuation à cause des intempéries

Des camps toujours en cours d’évacuation à cause des intempéries
Belga

La fédération des Scouts compte 286 camps évacués ou à évacuer à travers toute la Wallonie. «Notre priorité est de délocaliser les camps qui n’ont pas encore pu être évacués», déclare la Fédération auprès de l’agence Belga. «Il s’agit de camps en tente, soit évacués définitivement, soit délocalisés pour quelques jours, ou exceptionnellement autorisés à rester après feu vert des pompiers. Notre call-center basé à Louvain-la-Neuve est en contact avec ces camps et nous tenons à rassurer les parents en soulignant qu’il n’y a aucun blessé». Des arrêtés provinciaux ont ordonné de reporter le début de nouveaux camps à dimanche en provinces de Liège et de Namur. Du côté de la province du Luxembourg, il est demandé d’attendre jusqu’à lundi.

Plus d’une vingtaine de camps des Guides catholiques de Belgique ont également dû évacuer dans la journée de mercredi. «Nous sommes toujours en train de contacter une cinquantaine de camps qui devaient commencer jeudi» a déclaré le porte-parole des Guides catholiques de Belgique, Romain Castelet. «Nous leur demandons de retarder leur départ. Notre cellule de crise s’avère être efficace, nous trouvons des solutions en concertation avec les autorités locales».

Les Guides pluralistes de Belgique ont quant à eux évacué douze camps alors que treize autres situés sur des communes très touchées restent toujours en suspens. «Pour ces camps, nous évaluons la situation au cas par cas», a réagi le porte-parole, Jonathan Piroux.

Les Guides et Scouts de Flandre ont également fait appel jeudi aux autorités belges pour émettre des instructions plus claires sur les plans d’urgence provinciaux. «Nous avons besoin d’une communication gouvernementale claire pour pouvoir évaluer les risques et permettre aux groupes de commencer leur camp en toute sécurité ou non». Entre temps, le syndicat des entrepreneurs agricoles Boerenbond a appelé tous ses membres dans les provinces d’Anvers, de Flandre occidentale et de Flandre orientale à mettre leurs emplacements de camps gratuitement à la disposition des mouvements de jeunesse dans le besoin.

Cinq camps de l’Action des étudiants catholiques (KSA) dans les provinces de Namur, du Brabant wallon et de Liège ont été évacués ou interrompus. KSA a également contacté tous les groupes localisés dans lez zones rouges et oranges et assure les suivre de près.

La situation n’a pas évolué depuis mercredi chez Chirojeugd Vlaanderen qui avait déjà évacué dix camps. Neuf camps connaissent de légers problèmes avec leur emplacement dans la province du Luxembourg mais ne nécessitent pas une évacuation.

Enfin, FOS Open Scouting a annoncé que plusieurs camps ont été évacués ou interrompus. Ils sont majoritairement situés en Wallonie (Han-sur-Lesse, Rochefort, Moyen, Cherain, Bouillon) ou dans le Limbourg (Kinrooi, Pelt).