Rétro 2017 : Dans le monde, le climat inquiète

120
AFP

Toute cette semaine, Metro jette un coup d’œil dans le rétroviseur de l’actualité de l’année 2017. Aujourd’hui, la rétro de l’actualité mondiale.

Donald Trump président

AFP / J. Watson

Donald Trump est investi président des États-Unis le 20 janvier. Depuis, il s’est retrouvé au centre de nombreuses polémiques. La justice enquête ainsi sur des liens présumés entre ses proches et les autorités russes. Le 4 août, son choix de retirer son pays de l’Accord de Paris pour limiter le réchauffement climatique à moins de 2ºC a été vivement critiqué. Il n’a pas été invité à la réunion de Paris, début décembre, qui était chargée d’organisation le financement de la transition énergétique. Sa décision, annoncée en décembre, de reconnaître Jérusalem comme capitale de l’État d’Israël, a été tout autant critiquée.

Difficiles négociations pour le Brexit

AFP

Le 29 mars, plus de neuf mois après la tenue du référendum sur le Brexit, le gouvernement britannique déclenche l’article 50 du traité de Lisbonne, officialisant ainsi la sortie du pays de l’UE. Cela a marqué le départ de deux ans de négociations. Leur démarrage a été particulièrement difficile, les 27 demandant à Londres un certain nombre de garanties avant de se lancer dans la discussion d’un accord commercial. Le Royaume-Uni quittera officiellement l’UE le 29 mars 2019.

Des ouragans dévastateurs

AFP

Harvey, Irma, José, Maria… De fin août à fin septembre, les ouragans n’ont laissé que peu de répit aux habitants des Antilles et du sud-est des États-Unis. Les climatologues soupçonnent fortement le réchauffement climatique d’être responsable de la puissance de ces phénomènes météorologiques. Des vents de plus de 350 km/h ont été enregistrés par endroits. Ces phénomènes ont détruit de nombreuses habitations, et provoqué la mort de dizaines de personnes.

Et aussi…

Le 1er février, Étienne Tshisekedi, opposant historique en RDC, meurt à l’âge de 84 ans. Ce décès intervient en pleines négociations alors que le président Joseph Kabila s’est maintenu au pouvoir au terme de son mandat. Des élections pourraient se tenir en décembre 2018, dans le meilleur des cas.

Le 2 mars, Snap, la maison mère de Snapchat, fait une entrée fracassante à Wall Street. Cela confirme l’appétit des investisseurs pour l’économie du net en dépit de doutes sur la rentabilité du secteur.

En France, Emmanuel Macron est élu président de la république le 7 mai. Il remporte 66,1% des voix, loin devant sa rivale au second tour, la cheffe de l’extrême droite, Marine Le Pen.

Voila une nouvelle qui a donné le sourire aux consommateurs: le 15 juin, les frais d’itinérance sont totalement supprimés dans l’UE. Il est désormais possible d’utiliser son GSM partout en Europe aux mêmes conditions que dans son pays d’origine.

Près de 400.000 réfugiés rohingyas ont été forcés de rejoindre le Bangladesh depuis août 2017. Cette minorité musulmane est l’objet de discriminations et de violences en Birmanie.

L’organisation État islamique a perdu Raqqa, son principal bastion en Syrie, en octobre. Il s’agit d’un revers de taille pour le groupe jihadiste.

SOURCERédaction en ligne
SHARE