Il refuse d’être exproprié: sa maison se retrouve au milieu d’un rond-point

Il refuse d’être exproprié: sa maison se retrouve au milieu d’un rond-point
Capture vidéo The Sun

Au Pays de Galles, Clwyd Howatson vit au milieu d’un rond-point depuis plus de 40 ans. Dans les colonnes du Sun, cet homme de 64 ans a expliqué qu’il adorait sa propriété et qu’il ne la quitterait jamais. La charmante maison de Clwyd appartient à sa famille depuis plus de 60 ans maintenant, peut-on lire sur Sudinfo.

Et quand le gouvernement a décidé de construire une route très fréquentée qui passait en plein milieu de leur propriété, la famille a refusé de partir. Leur maison se situe ainsi en plein milieu de l’A25 à Ruthin, une route très fréquentée au Pays de Galles. Mais cela ne dérange absolument pas son propriétaire, qui au moins, ne doit pas se soucier de ses voisins.

« Nous n’avons pas à nous soucier des voisins »

« Les vues sont spectaculaires, nous avons beaucoup de chance. La vie sur le rond-point est parfois occupée, surtout lorsque les petits-enfants sont là. Nous n’avons pas à nous soucier des voisins puisque nous n’en avons pas sur le rond-point », explique Clwyd.

Alors qu’on pourrait croire que l’endroit est particulièrement bruyant, selon le Britannique, il n’en est rien. « Nous avons du double vitrage, donc ce n’est pas quelque chose qui nous dérange et la route n’est vraiment occupée qu’aux heures de pointe, donc seulement quelques fois par jour », confie-t-il.

Quelques inconvénients

S’il adore sa vie sur le rond-point, Clwyd affirme qu’il y a quand même quelques petits inconvénients. « Parfois, sortir du rond-point peut être difficile. Quand les gens sont sur un rond-point, ils ne s’attendent pas à ce que quelqu’un sorte du rond-point lui-même », explique le sexagénaire.

Autre bémol : les chauffeurs-livreurs. « Nous partageons le même code postal que les maisons qui nous entourent. Il peut donc falloir un certain temps aux conducteurs pour se rendre compte que la maison est dans le rond-point s’ils ne sont jamais venus », raconte encore Clwyd.

En Belgique, un Belge vit aussi au milieu d’un rond-point.

Retrouve l’actu sur Metrotime.be