Voici comment réagit votre corps quand vous n’avez plus de relations sexuelles

Voici comment réagit votre corps quand vous n’avez plus de relations sexuelles
Ph. Unsplash

1. Une baisse de libido

Plus longtemps vous restez sans avoir de relations sexuelles, plus vous risquez de vous y habituer et de combler ce manque avec d’autres choses. Certaines personnes peuvent commencer à ressentir moins de vitalité et une baisse de la libido.

2. Un manque de bonheur

On le sait, le sexe stimule la sérotonine, l’hormone dite du bonheur. Cette hormone permet d’être de bonne humeur et aide à combattre la dépression. « Le sexe libère certainement des endorphines et des hormones du bonheur qui procurent un sentiment de bien-être que vous pourriez ne plus ressentir », a déclaré le docteur Mark Lawton de l’Association britannique pour la santé sexuelle et le VIH, à nos confrères de Metro UK. Mais, à l’inverse, la pression sociale d’avoir des relations sexuelles peut également avoir un effet négatif sur le bonheur.

3. Un système immunitaire plus faible

Ce n’est pas parce que vous avez des relations sexuelles tous les jours que vous ne tomberez pas malade. Mais à long terme, le sexe aide toutefois votre système immunitaire car il réduit les niveaux de cortisol, l’hormone du stress. Les personnes ayant des relations sexuelles fréquentes (au moins trois fois par semaine) auraient des traces plus élevées d’immunoglobuline A dans leur salive.

4. Un sommeil perturbé

Il a été prouvé à plusieurs reprises que les relations sexuelles peuvent aider à gagner les bras de Morphée. Le sexe aurait des vertus relaxantes. Après un orgasme, le corps libérerait de l’ocytocine et de la prolactine, qui accélère le passage en sommeil lent. Le cerveau des hommes en particulier serait programmé pour « se mettre en veille » après l’orgasme.

5. Un risque plus élevé d’insuffisance cardiaque

Bien qu’il ne remplace par un exercice de 30 minutes par jour, le sexe est excellent pour le cœur ! Il contribue à muscler le myocarde, ce qui permet d’éliminer les toxines de l’organisme. Une étude datant de 2015 a révélé que les hommes qui avaient des rapports sexuels deux fois par semaine ou plus étaient moins susceptibles de développer des maladies cardiovasculaires que les hommes qui avaient des rapports sexuels une fois par mois ou moins. Vous savez ce qu’il vous reste à faire !