L’univers pourrait être rempli d’autres êtres humains

L’univers pourrait être rempli d’autres êtres humains

Existe-t-il une autre forme de vie dans l’univers ? Depuis toujours, cette question taraude l’humanité. Si certains estiment que de petits bonhommes verts existent, d’autres pensent qu’on pourrait avoir affaire à une forme de vie que l’on ne connaît pas encore. Un autre groupe de personnes estime que l’univers pourrait être rempli… d’autres êtres humains. Cette théorie est appelée la théorie de « l’évolution convergente ». Elle suppose qu’au cours de l’évolution, les effets aléatoires finissent par s’annuler de sorte que l’évolution tend à produire des organismes qui sont toujours assez similaires.

Des « intelligences similaires »

Pour étayer cette théorie, Simon Conway Morris, professeur de l’université de Cambridge, donne l’exemple de la faculté de voler. Dans une interview à la BBC, il indique que cette faculté a été développée à quatre reprises sur Terre indépendamment : chez les oiseaux, les insectes, les chauves-souris et les ptérosaures (des reptiles volants aujourd’hui éteints).

« La probabilité que quelque chose de similaire à l’évolution humaine existe est assez haute. Et étant donné le nombre de potentielles planètes dans l’univers, même si les dés ne s’alignent qu’une fois tous les cent lancers, cela entraîne toujours un très grand nombre d’intelligences similaires aux nôtres répandues autour de nous », affirme-t-il.

Un avis partagé par Arik Kershenbaum, zoologiste à l’Université de Cambridge. « Puisque l’évolution est le mécanisme explicatif de la vie partout, alors les principes découverts sur Terre devraient être applicables dans le reste de l’univers », expliquait-il en mars dernier pour Quanta Magazine.