La Belgique serre la vis envers les voyageurs venus de Chine

La Belgique serre la vis envers les voyageurs venus de Chine

Les voyageurs en partance de Chine pour un vol direct vers la Belgique devront présenter un test covid négatif avant le départ, annonce le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke (Vooruit).

Un test négatif avant le départ

Mercredi, des experts sanitaires des 27 États membres de l’UE se sont accordés sur une approche coordonnée de la flambée de cas de coronavirus en Chine, qui fait craindre l’apparition de nouveaux variants en Europe. Il est notamment recommandé aux États membres d’introduire une obligation de présenter un test de dépistage négatif de moins de 48 heures avant le départ, pour tous les voyageurs venant de Chine. Les États membres sont « fortement encouragés » à le faire, selon une communication transmise par la présidence suédoise du Conseil de l’UE.

La Belgique emboîte donc le pas de ces recommandations, mais dans un premier temps uniquement pour les vols directs. Un arrêté royal est en préparation et pourrait être publié ce samedi. La mesure pourrait, le cas échéant, encore être renforcée.

Les eaux usées des avions seront analysées

Notre pays avait déjà décidé de collecter et d’analyser les eaux usées des avions atterrissant à Brussels Airport en provenance de Chine (deux par semaine). Ces analyses, qui débuteront samedi, devront impérativement inclure un séquençage des génomes permettant de détecter d’éventuels nouveaux variants.

Retrouvez toute l’actualité sur Metrotime.be