Les conseils pour voyager avec son vélo dans le train

Les conseils pour voyager avec son vélo dans le train
Belga / T. Roge

Le fait de combiner les trajets et de prendre son vélo dans le train rencontre de plus en plus de succès. Entre 2019 et 2020, le nombre de vélos dans les trains a connu une augmentation de 30 %. Il faut dire que jusqu’au 31 décembre, tous les vélos pouvaient être embarqués gratuitement. Depuis lors, de nouvelles règles ont été instaurées pour que la cohabitation entre les navetteurs et les vélos se passe le mieux possible dans les wagons de la SNCB.

Les vélos pliables

Les vélos pliables sont les bienvenus dans les trains. La SNCB autorise gratuitement leur embarquement. Néanmoins, il y a quelques règles à respecter. Les voyageurs doivent plier leur vélo et ils doivent le placer dans les espaces prévus à cet effet, c’est-à-dire sous un siège, dans l’espace entre deux rangées de sièges ou dans tout autre espace destiné à accueillir les bagages. L’utilisateur doit également veiller à ce que son vélo ne déborde pas de sa zone de rangement. En cas de non-respect de ces règles, le contrôleur peut donner une amende. Enfin, il est bon de savoir que la SNCB décline toute responsabilité en cas de vol ou de perte d’un vélo pliable dans le train.

Un coût supplémentaire ?

Les vélos pliables ont le vent en poupe et ce sont évidemment les modèles les plus adaptés pour être pris dans un train, surtout pour les navetteurs. Si vous décidez de prendre le train avec un vélo ordinaire ou un tandem, les règles sont différentes. En effet, il est nécessaire de prendre un Billet Vélo, un supplément qui coûte 4 € par trajet sur une ligne intérieure. Certains trains disposent de wagons spécialement adaptés pour accueillir ces vélos. Ils sont facilement reconnaissables grâce à un logo avec une bicyclette. Si le train n’est pas pourvu d’un wagon spécial pour les vélos, avant d’embarquer, vous devrez demander à l’accompagnateur de train où vous pouvez placer votre vélo. Si vous voyagez avec un vélo ordinaire, veillez à planifier au mieux votre trajet. En effet, l’accompagnateur peut vous refuser l’accès au train s’il y a trop de monde et qu’il n’y a plus de place. Dans ce cas, il vous faudra attendre le prochain train et croisez les doigts. Pour éviter les soucis, il est donc conseillé de voyager avec son vélo en dehors des heures de pointe.

Bon à savoir

Il existe quelques règles, parfois surprenantes, à savoir avant de voyager en train et à vélo. Par exemple, saviez-vous qu’il n’est pas autorisé de charger ou décharger son vélo dans les gares de Bruxelles-Central, Bruxelles-Chapelle et Bruxelles-Congrès ? Ou encore qu’il est interdit de prendre un vélo entre les gares de Libramont et Bastogne ? Enfin, pour des raisons logistiques et de sécurité, le transport de vélos n’est pas autorisé pour les groupes. Ainsi, la SNCB peut refuser de transporter les bicyclettes d’un mouvement de jeunesse partant en excursion.

Les alternatives

Si vous avez envie de combiner vélo et train pour aller travailler mais que vous n’avez pas envie de voyager avec votre vélo, il existe des alternatives. Il est par exemple possible de louer un vélo à la gare. C’est ce que propose Blue-Bike, un service de location disponible 24h/24 dans 65 gares en Belgique dont Liège, Namur et Mons. Il faut compter 12 € de frais annuels et un tarif d’environ 1,15 € pour les 24 premières heures. Pour les déplacements courts d’un point à un autre en ville, à la sortie de plus en plus de gares, il est désormais possible de trouver une trottinette ou un vélo électrique en location. Enfin, si vous utilisez votre vélo uniquement pour le trajet entre votre domicile et la gare, vous avez également la possibilité d’utiliser les parkings pour vélos. Il y a des emplacements gratuits dans toutes les gares en Belgique. Pour plus de sécurité, il existe aussi des parkings payants équipés d’un contrôle d’accès ainsi que des box à vélo couvert et sécurisé. Parfois les places disponibles sont limitées et il existe une liste d’attente avant d’obtenir un emplacement mais cela vaut la peine de se renseigner auprès de votre gare !