Test de The Quarry: Les jolies colonies de vacances!

Test de The Quarry: Les jolies colonies de vacances!

C’était la surprise de l’été 2015. À l’époque, le studio britannique Supermassive Games remettait au goût du jour le « slasher movie » sous forme d’un jeu vidéo avec Until Dawn, un jeu d’horreur très proche du film interactif dans lequel les joueurs avaient entre leurs mains le sort de huit jeunes adultes en vacances dans un chalet de montagne isolé et coupé du monde. Depuis quelques années, le studio utilise la même recette, mais en plus court, avec les trois jeux que comporte actuellement l’anthologie The Dark Pictures.

La colonie vire au cauchemar !

Le secret avait été bien gardé mais parallèlement, Supermassive travaillait sur The Quarry. Annoncé en mars dernier, le jeu est sorti à la surprise générale trois mois plus tard, ce vendredi 10 juin. Première bonne nouvelle : alors qu’Until Dawn était une exclusivité PlayStation, The Quarry est disponible sur toutes les plateformes, sauf la Switch. Dès les premières secondes, on retrouve la patte du studio anglais et la filiation avec Until Dawn. D’un côté, il y a le scénario, tout droit sorti d’un film d’horreur pour ado des années 90. The Quarry raconte l’histoire d’un groupe de moniteurs d’une colonie de vacances. Après deux mois de boulot, tous les enfants sont partis et ils se retrouvent seuls dans les bois pour une dernière soirée ensemble. Vous imaginez bien qu’en ce soir de pleine lune, rien ne se passera comme prévu…

Du côté de la jouabilité, la recette est également la même. The Quarry est un véritable film dont vous êtes le héros. Tout au long du jeu et des conversations, vous devrez faire des choix qui impactent le reste de l’aventure. De temps en temps, il y a également des QTE (appuyer le plus rapidement possible et dans le bon timing sur la touche qui apparaît à l’écran). Leur réussite ou leur échec auront également un impact sur le déroulé du scénario. Le destin de chaque personnage est entre vos mains. Malgré tout, il n’y a pas vraiment de game over ou de mauvais choix, certains sont juste plus dangereux que d’autres, ils peuvent même entraîner la mort.

The Quarry se veut flippant et il aura réussi à notre faire frissonner plusieurs fois. Mais que la « Team flipettes » se rassure, il n’est en rien comparable à un Resident Evil et au final, il n’est pas si terrifiant que ça. Le jeu n’oublie pas non plus d’être marrant avec ses personnages stéréotypes, ses amourettes de vacances mais aussi à travers ses excellents tutos façon dessin animé. Parfois, dans la première partie du jeu, lorsque la nuit n’est pas encore tombée, on a carrément l’impression d’être dans Life is Strange, à se balader dans la nature avec une jolie bande-son.

Un jeu criant de réalisme

Là où The Quarry impressionne vraiment, c’est dans sa réalisation. C’est même une petite claque graphique sur les consoles new-gen. Oubliez l’effet « poupée de cire » sur les visages des persos des dernières productions de Supermassive. The Quarry est vraiment super beau, parfois proche du photo réalisme, et cela contribue un peu plus à se sentir dans un film. Cerise sur le gâteau, les protagonistes sont interprétés par des vrais acteurs et actrices de cinéma avec notamment David Arquette (« Scream »), Ariel Winter (« Modern Family ») et Justice Smith (« Jurassic World »). Par contre, le studio n’avait visiblement plus assez d’argent pour travailler sur la modélisation de l’eau, qui est complètement ratée !

La durée de vie n’est pas énorme mais au final, elle est suffisante. Si le jeu avait été plus long, on aurait fini par tourner en rond et à s’ennuyer. Il nous aura fallu 8h pour terminer les dix chapitres du jeu. Jusqu’au bout, nous avons tenté de garder en vie tous les personnages du jeu. Finalement, ce n’a pas été le cas, mais on a réussi à éviter un bain de sang. The Quarry bénéficie d’une rejouabilité de dingue puisqu’il y a une multitude de scénarios et au total plus de 100 fins différentes. Il est possible de vivre l’aventure à plusieurs en local, où jusqu’à huit joueurs peuvent incarner un perso et se passer la manette pour vivre l’aventure ensemble. Le mode multijoueur en ligne arrivera dans les prochaines semaines. Il y a aussi quelques autres fonctionnalités sympas comme le mode cinéma qui permet de vivre le jeu comme un film, sans toucher à la manette, et de lancer plusieurs scénarios (tout le monde survit, tout le monde meurt). Une fois le jeu terminé, il est également possible de sélectionner un chapitre spécifique pour le rejouer en effectuant des choix diffénts. Bref, les possibilités sont nombreuses !

Notre verdict

Sortez les pop-corn, rarement un jeu vidéo aura été aussi proche d’un film. On ne l’avait pas vu venir mais The Quarry est une excellente surprise. Après des épisodes de The Dark Pictures un peu mitigés, Supermassive Games revient au sommet de son art avec un jeu magnifiquement réalisé, bluffant de réalisme et avec une multitude de choix à effectuer. Et si c’était lui le jeu de l’été ? 4/5

Découvrez la bande-annonce de lancement :