The Dark Pictures Anthology: House of Ashes va-t-il faire trembler les joueurs? Voici notre test!

The Dark Pictures Anthology: House of Ashes va-t-il faire trembler les joueurs? Voici notre test!

À la fin de l’été 2019, Supermassive Games, le studio à l’origine de l’excellent Until Dawn, revenait avec un nouveau concept : proposer une anthologie d’horreur en plusieurs épisodes. La particularité de ces jeux d’horreur à choix multiples assez courts (entre 5h et 7h) est que chaque histoire est indépendante des autres et qu’elle est inspirée de mythes et de légendes urbaines. Après avoir embarqué dans le Man of Medan, après avoir sillonné la ville terrifiante de Little Hopes, changement de décor donc !

House of Ashes emmène les joueurs en Irak, durant la guerre au début des années 2000. Les protagonistes font partie des forces spéciales américaines. À la recherche des armes de destruction massives cachées par Saddam Hussein, ils vont explorer les ruines enfouies d’un temple sumérien. Évidemment, rien ne va se passer comme prévu. Ils vont réveiller une malédiction vieille de plusieurs millénaires et marcher sur les traces d’une mystérieuse expédition menée dans les années 1940.

Des améliorations bienvenues

House of Ashes reprend le principe des précédents jeux de Supermassive Games. Il s’agit d’un jeu narratif cinématographique reposant sur l’exploration, des QTE (une touche à presser ou une action à faire le plus rapidement possible) et surtout des choix cruciaux à effectuer. En effet, le joueur a le destin de cinq protagonistes entre ses mains et devra tout faire (ou pas !) pour que l’équipe arrive au grand complet à la fin de l’aventure. Pour cela, il faudra faire les bons choix !

Il y a quelques petites nouveautés bienvenues dans le gameplay par rapport à l’épisode précédent. Désormais ne rien faire ou ne rien dire est aussi un choix qui peut avoir des conséquences. Ainsi parfois, il ne faudra tout simplement pas aller où le jeu veut vous emmener. Contrairement à Little Hope, on n’a plus l’impression de contrôler des poupées de cire d’une tonne et demie et c’est grandement appréciable. Enfin, les graphismes ont également grandement été améliorés par rapport à l’épisode sorti il y a un an. House of Ashes s’est même montré plutôt joli sur la version Xbox Series X que nous avons testée. Bref, après la petite déception de Little Hope l’an dernier, House of Ashes est beaucoup plus convaincant et est une bonne surprise !

Un jeu d’horreur, vraiment ?

Par contre, une chose est sûre : on s’éloigne de plus en plus du jeu d’horreur. Il y a bien du sang et des créatures fantastiques assez terrifiantes mais à aucun moment House of Ashes ne nous a fait sursauter. Supermassive Games semble donc avoir abandonné sa marque de fabrique qui était d’au moins lâcher quelques bon vieux jump scare. C’est une bonne nouvelle pour la team flipette mais les joueurs qui cherchent à se faire peur risquent d’être déçus. Néanmoins, House of Ashes offre une aventure intéressante, voire captivante, bien ficelée et sans aucun temps mort. Il nous aura fallu 7 heures de jeu pour en venir à bout et ramener nos cinq personnages au bercail. Libre à vous d’ensuite recommencer l’aventure en faisant d’autres choix pour découvrir l’importance des décisions. Enfin, si le jeu est parfaitement jouable en solo, il s’apprécie également à plusieurs en ligne ou jusqu’à cinq joueurs derrière la même console. Une bonne idée pour une soirée Halloween par exemple !

Le prochain épisode déjà dévoilé !

House of Ashes n’est pas une révolution. Néanmoins, l’expérience proposée est sympathique, agréable et bien plus convaincante que Little Hopes, l’opus précédent. Reste à voir si vous êtes prêt à dépenser 30 € pour un jeu qui se boucle entre cinq et sept heures (mais à la rejouabilité appréciable !). Ou alors il faudra attendre la compilation qui regroupe tous les épisodes de The Dark Pictures Anthology. À la fin de House of Ashes, on a d’ailleurs droit à un teaser du prochain opus qui viendra clôturer la première saison de cette anthologie. Le dépaysement sera encore au rendez-vous puisque « The Devil in Me » racontera l’histoire d’un détraqué qui rappelle celui de la saga « Saw » et qui semble apprécier les expériences qui font souffrir les gens. Aucune date n’a été annoncée mais il est fort à parier qu’il sortira à la rentrée 2022. 3,5/5

Découvrez la bande-annonce de The Dark Pictures Anthology : House of Ashes :