Jenna Ortega à propos de la série Netflix ‘Wednesday’: «La Famille Addams est une famille très saine»

Jenna Ortega à propos de la série Netflix ‘Wednesday’: «La Famille Addams est une famille très saine»
Ph. Netflix

Wednesday Addams est un personnage particulier. Avez-vous des affinités avec elle ?

Jenna Ortega  : « Certainement. Nous nous intéressons aux mêmes choses : les mutilations et l’humour pince-sans-rire. » (rires)

Elle cadre parfaitement dans l’univers de Tim Burton en tout cas, car il adore les originaux. Vous êtes-vous déjà sentie une outsider vous aussi ?

« Je suis plutôt introvertie de nature. J’aime observer et ne pas dire grand-chose. Enfant, j’avais une sorte de double vie. J’avais ma carrière d’actrice, mais je voulais aussi jouer au foot et être une écolière ordinaire. En fait, je me sentais étrangère à ces deux mondes. Les gens avaient de ce fait du mal aussi à me cerner, et j’avais des difficultés à fréquenter les autres de mon âge. »

Pourquoi ‘La Famille Addams’ attire-t-elle toujours autant, à votre avis ?

« Parce que tout le monde veut ce que ces personnages ont, à savoir la liberté. Ils se fichent complètement de ce que les autres pensent ou disent. Ils résistent aux attentes sociales. Ils font ce qu’ils veulent et embrassent leurs différences. Ils s’aiment et le montrent ouvertement. La famille Addams est une famille très saine, ils sont extrêmement spontanés et surprenants. Et nous aimons tous les gens surprenants. »

Une de vos partenaires à l’écran est Christina Ricci, qui jouait le rôle de Wednesday dans deux films sur ‘La Famille Addams’. Lui avez-vous demandé conseil ?

« Non, nous avions un accord tacite de ne pas en parler. Je devais faire mon truc à moi et nous jouerions ensemble tout simplement. Mais j’avoue que c’était tout de même un peu bizarre, parfois, de la voir sur le plateau. Pour moi, elle est tout bonnement Wednesday Addams, et quand vous devez vous-même endosser ces costumes et jouer le personnage, vous avez peur être perçue comme une pâle copie. Mais Christina était très cool. Nous nous sommes beaucoup amusées. »

Comment étaient vos rapports avec le formidable acteur qui joue La Chose, la main coupée ?

« Cet acteur s’appelle Victor Dorobantu, et il est magicien en fait. Parfois, il me montrait des trucs. Il devait généralement se tortiller dans les positions les plus inconfortables. Il portait aussi un masque qui l’empêchait de bien entendre les autres et de se faire bien entendre. Mais il était très sympa. »

Si une actrice devait jouer un rôle comme celui de Wednesday Addams et passer ensuite à des films tels ‘Scream’ et ‘X’, on dirait qu’elle devient adulte. N’est-ce pas étrange de faire l’inverse ?

« Honnêtement, je n’avais pas l’intention de faire une série télé. J’ai fait beaucoup de télé en étant plus jeune et mon but était de me concentrer sur le cinéma. Mais quand vous avez la chance de travailler avec un réalisateur légendaire comme Tim Burton et de jouer un personnage aussi unique, vous ne la laissez pas passer. Les personnages iconiques sont rares, a fortiori les personnages latinos. Je ne vois donc pas cela comme un pas en arrière. Il y a une telle diversité en termes de films et de télévision, tant de genres que je peux explorer. »

D’où vous vient en fait ce penchant pour les ténèbres et l’horreur ?

« J’ai toujours aimé voir le gore et la violence, cela m’attire. Je ne peux pas dire non à une bonne histoire horrifique. Et comme c’est le genre qui, actuellement, permet aux cinémas de se maintenir, il y a beaucoup de bons scripts d’horreur en circulation. Ce sont toujours aussi de formidables tournages car tout le monde se réjouit d’y participer. Il permet vraiment aux acteurs d’aller loin, c’est très thérapeutique à faire. Je le recommande à tous. » (rires)

WEDNESDAY (MERCREDI)

Des cartoons de 1938 à 1964. Une série télé de 1964 à 1966. Une série animée en 1973. Deux longs-métrages au début des années 1990. Une nouvelle série télé à la fin des années 1990. Deux longs-métrages d’animation récemment. Et maintenant, une série Netflix. Tout cela pour dire que la kooky et spooky Famille Addams, avec tous ses personnages bizarres, intrigue toujours. La grande différence avec les précédentes incarnations est que ‘Wednesday’, la nouvelle série en question, se focalise sur un seul personnage. Mercredi, l’ado au visage toujours impassible et centres d’intérêt morbides, est envoyée dans une école spéciale pour originaux et y découvre un sombre mystère. Il n’est pas très difficile d’imaginer où les créateurs ont puisé leur inspiration : ‘Harry Potter’, Edgar Allan Poe et des classiques de l’horreur tels ‘Carrie’. ‘Wednesday’ compense toutefois ce manque d’originalité par un humour très noir et surtout une étonnante performance de Jenna Ortega dans le rôle principal.

‘Wednesday’ est diffusé sur Netflix à partir de ce mercredi 23 novembre.

Retrouve toute l’actu sur metrotime.be