Sans CST, il se fait passer pour un malade du cancer auprès des patrons de café

Sans CST, il se fait passer pour un malade du cancer auprès des patrons de café
Belga

Depuis plusieurs jours, tous les tenanciers du pays doivent demander à leur client de leur montrer leur Covid Safe Ticket. Si ceux-ci ne l’ont pas, ils ne peuvent pas rentrer dans l’établissement. Une situation qui met mal à l’aise de nombreux gérants.

Il y a quelques jours, Muriel, 46 ans, et son mari Alain, 51 ans, se sont d’ailleurs retrouvés dans l’embarras suite à la venue d’un client dans leur café d’Alost. Comme il n’avait pas de CST, celui-ci avait bu son café dehors. Au Nieuwsblad, Alain a expliqué que le client était très sympathique, qu’il n’avait pas fait d’histoire et qu’il lui avait simplement expliqué qu’il n’était pas vacciné.

Mais, lorsqu’il a débarrassé sa table, Alain a retrouvé un petit mot laissé sur un carton de bière par le client en question : « Je ne suis pas antivax, j’ai été opéré d’une tumeur au cerveau. Je ne peux pas être vacciné. Mais visiblement je suis traité de la même façon… ».

« C’est dégueulasse »

Un mot qui touché Muriel et Alain : « Je n’en ai pas dormi », avait expliqué Muriel. « On doit aussi refuser des gens à cause de leur état de santé, pas car ils ne veulent pas être vaccinés… Et on ne peut pas le savoir… Si seulement j’étais allé parler à ce Monsieur », regrettait-elle.

Le problème, c’est qu’entre-temps, Muriel a appris que ce mot était… un coup monté. Quelques jours plus tard, les gérants ont en effet reçu une lettre de l’homme qui expliquait qu’il n’était pas du tout malade et qu’il avait fait cette blague dans plusieurs cafés de la région. « C’est vraiment sale de sa part. Il rigole de ça alors que des gens se battent pour la vie », a réagi Muriel, déçue.