Des langes qui préviennent quand ils sont pleins

Des langes qui préviennent quand ils sont pleins
Belga / L. Dieffembacq

Selon elle, les hôpitaux et maisons de repos sont confrontés à d’importantes contraintes de temps et de budgets pour s’occuper de leurs résidents. «L’incontinence est l’un des principaux défis dans les centres d’hébergement et l’une des composantes budgétaires les plus importantes», indique-t-elle.

«Notre étude de terrain montre que les infirmières des maisons de repos passent près de la moitié de leur temps à des tâches liées à l’incontinence», selon Ontex. Le produit permettra de rendre leur dignité aux résidents, en limitant les contrôles de lange intempestifs, et optimisera le temps de travail des soignants, promet l’entreprise.

Projet pilote en Belgique

La technologie comprend un capteur, un émetteur et une application mobile et web. Elle permet de la sorte de prévenir les soignants quand un lange doit être changé.

Un projet-pilote va être mené en Belgique, en France, en Allemagne, en Italie et au Royaume-Uni, avec un lancement commercial dans toute l’Europe plus tard dans l’année. Une première étude de terrain a eu lieu dans le centre de revalidation De Dennen à Malle. Il en est ressorti que le système permettait de réduire de 40% les fuites en journée et de 50% la nuit.

Lire aussi : Le personnel de bord invité à porter des couches pour éviter le coronavirus