VIDEO. Un livreur vole un chat chez un client pour se débarrasser des souris dans sa pizzeria

VIDEO. Un livreur vole un chat chez un client pour se débarrasser des souris dans sa pizzeria

Sur les images de la caméra de surveillance du building, on peut voir le livreur quitter l'immeuble, un chat sous le bras. Il venait de déposer une pizza à une jeune avocate stagiaire, Caroline Simon-Provo. Celle-ci a expliqué à The Independent que la petite boule de poils appartenait à la concierge, qui a signalé sa disparition peu de temps après la livraison.

Lire aussi

« Nous avons immédiatement appelé la police le lendemain matin, juste après avoir vu la vidéo », a déclaré la jeune femme. «Nous avons également contacté Just Eat à 8 heures du matin, mais nous n'avons eu aucune réponse de leur part. »

Le chat retrouvé « tremblant »

Caroline s'est donc directement rendue au restaurant afin de tirer cette histoire au clair. « Quand les employés sont arrivés, ils ont appelé leur patron, qui s'est avéré être celui qui a fait la livraison la nuit précédente ! Il a dit qu'il avait trouvé le chat dans la rue et l'avait pris parce qu'il avait des souris dans son restaurant », raconte-t-elle. Or, les images de surveillance montrent clairement que l'homme a quitté le bâtiment avec le chat dans ses bras.  

Le chat a été retrouvé «tremblant dans un coin» de la pizzeria. Il a finalement été rendu à sa propriétaire, en larmes lorsqu'elle a retrouvé sa petite boule de poils. La gardienne a tout de même porté plainte et le restaurateur a finalement admis son vol.

Une enquête chez Just Eat

Quant à la plateforme de livraison Just Eat, elle n'a répondu à Caroline qu'en fin de journée. « Nous n'avons eu de leurs nouvelles qu'à 16h. À cette heure-là, le chat aurait pu complètement disparaître », regrette-t-elle.

Just Eat s'est dit « préoccupé » par cet incident, notant toutefois que la livraison avait été effectuée par le restaurant lui-même. « Nous nous tenons à des standards très élevés et nous attendons de tous nos partenaires qu'ils agissent de manière responsable à tout moment », a déclaré un porte-parole de la plateforme, assurant qu'une enquête concernant l'établissement impliqué avait été ouverte.

Lire aussi : Naissance d'un chiot «miracle» avec six pattes et deux queues