Un accident en mobylette lui cause… une érection de neuf jours

Un accident en mobylette lui cause… une érection de neuf jours

Le jeune homme de 35 ans n'a pas ressenti de douleur après son accident. Celui-ci s'est simplement dit « légèrement gêné » lorsqu'il marchait. Ce n'est qu'après une semaine d'inconfort que le britannique s'est décidé à se rendre à l'hôpital.

Les docteurs ont alors constaté qu'il avait depuis sept jours une érection du quatrième degré, soit le degré le plus élevé sur l'échelle médicale de dureté des érections.

 

Les médecins lui ont annoncé que son accident avait contusionné son périnée, provoquant l'envoi d'un flux constant de sang vers son pénis. Le sang s'est ensuite retrouvé complètement bloqué. « Il y avait un hématome superficiel – un caillot de sang- sur le scrotum et à la base du pénis », ont expliqué les médecins.

12 mois de convalescence 

«Il faut alors envisager une intervention rapide afin d'éviter les risques de dysfonctionnement érectile permanent», ajoutent les docteurs.

Dans 95% cas, le priapisme (une érection qui dure plus de quatre heures arrivée sans stimulation sexuelle) est dû à un blocage des vaisseaux sanguins, empêchant le sang de sortir du pénis.

Environ deux cas sur trois de priapisme se résolvent sans intervention. Ils sont généralement provoqués par la prise de médicaments contre la dysfonction érectile ou contre la dépression. Ce sont alors des priapismes à faible débit.

Les blessures du motocycliste ont quant à elles causé un cas moins fréquent de priapisme à haut débit. Il aura ensuite fallu 12 mois pour que le jeune homme retrouve une «fonction érectile normale» à la suite de son accident.