[Jeu vidéo] FIFA 20 mise sur le foot de rue pour se renouveler. Un pari réussi ?

[Jeu vidéo] FIFA 20 mise sur le foot de rue pour se renouveler. Un pari réussi ?

Sans grosses innovations en termes de gameplay, depuis quelques années, FIFA innove avec son contenu. On se souvient il y a quelques années de l'arrivée du foot féminin, puis d'un mode «Histoire» qui a tenu en haleine une partie des joueurs pendant trois saisons. Plus récemment, FIFA a acquis les droits de la Champions League et l'an passé, FIFA 19 a inauguré la possibilité, fort sympathique, de faire des matchs avec des nouvelles règles (l'équipe qui marque perd un joueur, les buts marqués en dehors de la surface comptent double…). Pour ce cru 2020, la grosse nouveauté de FIFA a été dévoilée en juin dernier en marge de l'E3: c'est le mode Volta.

Le nouveau FIFA Street ?

Après plus de sept ans d'absence, EA signe le grand retour de FIFA Street à travers ce mode Volta disponible dans FIFA 20. Comme visiblement on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre, Volta remplace le mode «Histoire» qui occupait une place centrale dans les trois épisodes précédents de la franchise. Mais que les amateurs d'aventure scénarisée et de foot de rue se rassurent, Volta combine les deux à la fois. On suit ainsi les aventures d'un groupe de potes qui rêve de participer aux championnats du monde de foot de rue. L'ambiance se veut jeune, cool et branchée. Les célébrations sont filmées à travers l'écran d'un smartphone et les points accumulés au fil des rencontres permettent d'acheter des vêtements à la mode et des accessoires pour personnaliser ses joueurs.

Le mode Volta commence avec une équipe faite des filles et de garçons ayant un niveau moyen mais chaque victoire permet de choisir et de recruter un adversaire dans l'équipe adverse. Le niveau monte ainsi très rapidement. De plus, des entraînements et l'utilisation de points de compétences pour débloquer des capacités spéciales permettent aussi d'augmenter le niveau individuel du joueur que vous avez créé. Les matchs sont entrecoupés de cinématiques dans lesquelles le jeu d'acteur n'est pas des plus convaincants.

https://www.youtube.com/watch?v=zOsA3mc1xGw

Les premières rencontres manquent également de visibilité: pas facile de distinguer huit jeunes en survêt sur un petit terrain, surtout quand on retrouve le même perso, habillé de la même manière dans les deux équipes. Pourtant, au fil des tournois, Volta se montre de plus en plus convaincant. On découvre une multitude de terrains différents (allant du toit d'un gratte-ciel à Tokyo aux rues de Rio en passant par New York) et de manières de jouer (du futsal à 5 contre 5 dans un hall sportif à du 3 contre 3 sans gardien avec des petites cages).

Si Volta remplace le mode «Histoire» dans lequel Alex Hunter rencontrait les stars du foot, les guest stars sont bel et bien toujours au rendez-vous. Le joueur Brésilien du Real Madrid Vinícius Júnior occupe une place importante dans le scénario. Les tournois aux quatre coins du monde permettront aussi d'affronter des visages connus du ballon rond comme Neymar ou Mo Salah. Au final, le scénario de Volta vous occupera environ cinq heures. Il reste ensuite la ligne en ligne et les tournois, seuls ou entre amis.

Pas de révolution

En dehors du mode Volta, FIFA 20 s'inscrit dans la continuité de FIFA 19. Pas de (r)évolution dans le gameplay, la prise en main est immédiate. On notera que les gardiens de but sont toujours aussi susceptibles de faire des boulettes mais aussi de l'arrivée d'un nouveau système pour tirer les pénaltys et les coups francs. Comme dans l'édition précédente, on retrouve l'habillage de la Champions League et de l'Europa League mais aussi la possibilité de jouer à des rencontres dans lesquelles vous établissez les règles. Du côté du contenu, FIFA 20 propose toujours un mode carrière ultra-complet dans lequel on peut soit jouer un entraîneur, soit un joueur (existant ou créé de la tête aux pieds). La poule aux œufs d'or d'EA, le mode FUT, est également au rendez-vous.

De la Jupiler Pro League à la Premier League, les licences des clubs et des équipes nationales sont toujours aussi impressionnantes. Néanmoins, cette année, les fans de la Vieille Dame ne retrouveront pas le nom, le logo et le maillot de la Juventus, dont Konami (PES 2020) a décroché l'exclusivité. Enfin, du côté des graphismes, FIFA 20 est toujours aussi impressionnant avec des centaines de joueurs et des dizaines de stades parfaitement modélisés. La bande-son n'est pas en reste avec des artistes comme Major Lazer, Disclosure ou encore Hot Chip.

Notre verdict

Pour son édition 2020, FIFA ne change pas une équipe qui gagne. En termes de jouabilité, FIFA 20 est quasiment la copie conforme de FIFA 19. Pour chercher des nouveautés, il faut se tourner vers Volta qui met le foot de rue à l'honneur. Au final, ce mode de jeu qui remplace le mode «Histoire» a réussi à nous convaincre et apporte un vent de fraîcheur dans la franchise FIFA.

Thomas Wallemacq

Découvrez le trailer de lancement de FIFA 20 :

https://www.youtube.com/watch?v=vgQNOIhRsV4