Elle fait tout pour que sa fille soit élue reine de promo et risque la prison

Elle fait tout pour que sa fille soit élue reine de promo et risque la prison

Laura et sa fille Emily ont été interpellées et inculpées de complot après s'être introduites dans plus de 200 comptes électroniques personnels d'élèves pour y enregistrer un vote en faveur de l'adolescente. Ses votes permettaient de désigner la reine de promo de la Tate High School. Laura Carroll est directrice adjointe d'une école primaire du même district que le lycée que fréquentait la jeune fille de 18 ans. Elle est soupçonnée d'avoir utilisé ses accès électroniques pour faire élire sa fille, rapporte le New York Times cité par Sudinfo.

Fière de son méfait

L'affaire a éclaté en mars dernier. Selon le News Journal, la coordonnatrice du conseil étudiant du lycée avait été prévenue qu'Emily s'était vantée d'utiliser le compte de sa mère pour voter. Les enquêteurs ont découvert une centaine de votes frauduleux car il y avait 117 voix pour la jeune fille envoyées à partir de la même adresse IP dans un court laps de temps. Les policiers ont aussi retrouvé la trace de votes envoyés depuis le smartphone de Laura et d'autres validés depuis l'ordinateur familial.

Jusqu'à 16 ans de prison

Emily et sa mère Laura sont maintenant frappées par une foule d'accusations criminelles. Ces accusations comprennent le piratage informatique et la fraude, et pourraient les voir être emprisonnées jusqu'en 2037 si elles sont reconnues coupables de tous les chefs d'accusation. Après leur interpellation, Laura Carroll et Emily Grover ont été placées en détention.

La mère de famille a été libérée sous caution et sa fille doit faire l'objet d'une évaluation dans une prison pour enfants. La directrice adjointe a été temporairement suspendue. La lycéenne a quant à elle été renvoyée de son établissement.

Lire aussi: Quelques conseils pour protéger son compte Google du piratage