Voici comment choisir son sapin de façon écoresponsable

Ph. Unsplash

Alors que Noël approche à grands pas, l’envie d’installer un sapin chez soi se fait de plus en plus pressante. Il n’est malheureusement pas toujours facile de s’y retrouver tant l’offre au niveau des sapins naturels et artificiels est nombreuse. Pourquoi dès lors ne pas opter pour un sapin belge et écoresponsable?

Depuis quelques années, le marché belge des sapins de Noël est un plein boom. En 2018, environ 3,2 millions de sapins de Noël ont été vendus, soit bien plus que les 2,5 à 2,7 millions de ventes enregistrées une dizaine d’années auparavant. Cette année 2020 reste cependant particulière et les producteurs ne connaissent pas encore l’impact que le coronavirus aura sur leur secteur. Si l’absence de fêtes de famille peut représenter un frein pour certains, il y a fort à parier que de nombreux Belges installeront tout de même chez eux un sapin de Noël, ne serait-ce que pour se donner du baume au cœur et retrouver l’aspect festif des fêtes de fin d’année.

La star Nordmann

Dans ce cas, pourquoi ne pas opter pour un sapin provenant d’une société belge? Créée en 2004, la société SAPINS.BE, installée à Braine-l’Alleud, s’est spécialisée dans les sapins de Noël. Elle vend plusieurs centaines de milliers d’arbres de Noël naturels en Belgique et dans le reste de l’Europe et compte plusieurs clients prestigieux, comme le Ritz ou l’hôtel Crillon à Paris. Chez nous, vous avez peut-être déjà pu admirer leur travail cette année au centre commercial Basilix à Berchem-Sainte-Agathe ainsi que dans plusieurs autres villes et communes du pays.

La société propose à la vente la star incontestée des sapins: le Nordmann, qui représente 80 à 85% des ventes en Belgique. Et pour cause, abattus au plus tôt le 20 novembre, ces sapins ont l’avantage de garder leurs aiguilles plus longtemps tandis que l’épicéa, qui a tendance à les perdre, dégage une meilleure odeur de résine. Autre argument en faveur des sapins Nordmann, ils sont réputés pour être résistants à la chaleur. Ils peuvent donc sécher sur place sans perdre leurs aiguilles. Ils sont aussi doux et sans danger, ce qui signifie que les enfants n’ont aucun risque de se blesser avec les branches d’un sapin Nordmann, puisqu’elles ne piquent pas.

Un sapin écologique

L’entreprise le promet, les conifères qu’elle met en vente sont «cultivés dans les forêts ardennaises, en Belgique et dans le reste de l’Europe». Les Nordmann sont ainsi issus de forêts durables dont 80% se trouvent en Belgique. Ils sont également écoresponsables que ce soit en termes de densité de plantation, de fertilisation et de taille. Cela signifie en partie que leurs arbres sont issus de plantations spécifiques et renouvelables puisque les parcelles sont replantées tous les dix ans.

SAPINS.BE fait aussi partie d’un programme de reforestation en collaboration avec l’entreprise française Reforest’Action. En pratique, pour chaque achat en ligne d’un sapin de la variété Nordmann, vous financerez la plantation d’un arbre. Un excellent moyen d’agir autant sur le climat que sur la biodiversité. Depuis la création de l’entreprise en 2007, un peu moins de neuf millions d’arbres ont été plantés par Reforest’Action, dont près de 4.000 grâce à la collaboration avec SAPINS.BE.

Reste la question de la seconde vie du sapin après Noël. Malheureusement, une grande partie des sapins achetés ne peut être replantée en forêt. La plupart des sapins récupérés en début d’années sont donc recyclés en compost ou comme couvre-sol dans les espaces verts, une technique qui permet de protéger les plantes et les sols de l’évaporation de l’eau et du froid tout en agissant comme un désherbant naturel.

Plus d’informations: www.sapins.be