Le secteur Horeca belge sera-t-il le premier d’Europe à rouvrir ?

Belga / N. Maeterlinck

Selon le biostatisticien Geert Molenberghs, le secteur Horeca belge pourrait être l’un des premiers à rouvrir en Europe. 

Dans une interview pour Het Laatste Nieuws, Geert Molenberghs, professeur à l’Université d’Anvers, est revenu sur l’évolution des chiffres du coronavirus en Belgique. Une évolution positive, alors que nous devrions atteindre la barre des 75 hospitalisations par jour pour les fêtes de fin d’année. Or, atteindre cette barre pendant au moins trois semaines pourrait résulter en un assouplissement des mesures. Si les tendances se poursuivent, une réouverture du secteur Horeca aux alentours du 15 janvier serait donc possible, selon le professeur.

« Les prédictions indiquent en effet mi-janvier, mais il y a de l’incertitude », nuance Geert Molenberghs. « Pour une épidémie comme celle-ci, cinq, six, ou sept semaines, c’est long ». La tendance est cependant positive et « nos chiffres évoluent plus favorablement que chez nos voisins », poursuit-il. « Il y a une chance que nous soyons les premiers à rouvrir le secteur Horeca si nous parvenons à digérer le sacrifice de Noël et du Nouvel An ».

Le secteur avance ses idées

Pour une réouverture en toute sécurité, le secteur a visiblement plusieurs idées en tête. Parmi celles-ci, une utilisation renforcée de l’app Coronalert. « Le secteur a déjà des propositions prêtes, par exemple l’utilisation de l’application Coronalert comme condition pour entrer dans un restaurant. Cet app est naturellement un instrument utile, mais tout le monde ne l’utilise pas. Elle n’est donc pas fiable à 100%. De plus, des mesures telles que le maintien des distances, une bonne ventilation et une bonne organisation restent essentielles. Le secteur veut et peut le faire », conclut le professeur.