Un « The Voice » complètement décalé avec des candidats… virtuels

©Courtesy of iQiyi/Youtube

La Chine recherche sa nouvelle star…virtuelle. Fin octobre, la plateforme iQiyi, le « Netflix chinois », a lancé une nouvelle émission à la pointe de la technologie : « Dimension Nova », un télé-crochet 2.0 dont les candidats sont uniquement virtuels. Un concept totalement original qui a attiré l’attention des internautes, en bien comme en mal.

Lancée en octobre 2020 sur la plateforme chinoise iQiyi, l’émission « Dimension Nova » est passée presque inaperçue dans le reste du monde. Et pourtant, son concept est plus qu’étonnant. Ce télé-crochet 2.0 propose un concours musical uniquement avec des candidats virtuels face à des juges, quant à eux bien humains. Des célébrités chinoises composent le trio de juges : Angelababy, une actrice et personnalité connue à la télévision, Wang Linkai, un ancien membre du groupe chinois Nine Percent, et Esther Yu, chanteuse du groupe chinois THE9. A leurs côtés, Tengger, un chanteur de pop de Mongolie, joue le rôle de présentateur ou plutôt de « curateur du musée » de « Dimension Nova », comme le présente l’émission.

Au total, ce sont 22 personnages qui s’affrontent en direct pour remporter un contrat à l’issue de la compétition. Les personnages se produisent devant les juges dans un décor qui ressemble à s’y méprendre au château de Poudlard tout droit tiré de l’univers de « Harry Potter ». Sur les murs, des cadres représentent les différents candidats qui s’animent. L’émission va même jusqu’à montrer l’envers du décor en dévoilant les concepteurs de ces personnages virtuels et la régie lors du direct de l’émission.

Des problèmes techniques

Si l’émission assume son côté humoristique, la qualité des prestations virtuelles a interloqué les internautes. Sur YouTube, le premier épisode, divisé en deux parties, a obtenu de nombreux commentaires. Un commentaire de la première partie résume parfaitement le côté décalé de cette émission : « C’est la plus étrange émission de variétés que j’ai jamais regardée cette année » (« 这是我今年看过最诡异的综艺节目了 » en version originale), a confié une internaute du nom de Yanhua Zhan. Son commentaire a été aimé 575 fois tandis que le deuxième, écrit cette fois-ci en anglais par « girl named brenda », indique « Je me demande un peu comment ils ont filmé ça, je suis trop perdue » a reçu 337 « J’aime ».

Si le concept de célébrité virtuelle peut avoir ses avantages en terme de contrôle d’image et d’argent pour les labels de musique, la technologie a ses limites. Lors du premier épisode, le candidat virtuel du nom de Meiyu a tout simplement été victime d’un bug. Le service technique a dû alors résoudre le problème en direct. Sur le réseau social chinois Douban, les internautes ont regretté la mauvaise qualité des prestations aussi bien d’un point de vue technique que musical. Pourtant, d’après certains médias chinois, une deuxième saison de « Dimension Nova » serait déjà en préparation.