L’eau d’une ville contaminée par une amibe mangeuse de cerveau

Ph. Unsplash

La ville de Lake Jackson, au Texas, a vu son eau être contaminée par une amibe mangeuse de cerveau ce week-end. Ce microbe, qui s’est retrouvé dans les canalisations des habitants, peut provoquer une infection au cerveau généralement mortelle. Les autorités ont interdit les locaux de boire de l’eau du robinet. 

Suite au décès d’un garçon de 6 ans le mois dernier à cause d’une amibe mangeuse de cerveau, les autorités ont mené l’enquête pour savoir comment ce dernier avait contracté le microbe. Dans la ville de Lake Jackson, qui se situe au Texas, il a finalement été signalé que le Naegleria fowleri avait été détecté dans le réseau d’alimentation en eau, comme le rapporte la BBC ce dimanche.

Entre 2009 et 2018, 34 infections par cette amibe ont été recensées aux États-Unis. Les autorités locales ont formellement interdit aux habitants de cette petite ville de boire l’eau du robinet et le maire adjoint Modesto Mundo a déclaré que la désinfection du réseau était en cours.

Des tests avant un retour à la normale

Huit communautés du Texas ont été informées vendredi soir qu’elles ne devaient pas utiliser leur réserve d’eau, sauf pour tirer la chasse d’eau. Cet avertissement a été levé samedi pour tout le monde sauf pour les 27 000 habitants de Lake Jackson. Une série de tests doit encore être effectuée pour s’assurer que l’eau n’est pas dangereuse à la consommation.

Cette amibe mangeuse de cerveau se trouve dans l’eau douce dans le monde entier. Elle infecte l’organisme lorsque de l’eau contaminée pénètre dans le corps par le nez. Elle s’y niche et gagne ensuite le cerveau. Généralement, les personnes contaminées ressentent de la fièvre, des nausées et des vomissements, ainsi qu’une raideur de la nuque et des maux de tête. Cette amibe ne laisse généralement aucune chance à ceux qui la contractent.