Zakia Khattabi estime que son élection a été marchandée par le MR contre 300 millions €

Belga / P.-H. Verlooy

Le MR a tenté de marchander l’élection de Zakia Khattabi à la Cour constitutionnelle, accuse la députée Ecolo, interrogée dans le cadre du Grand Oral La Première (RTBF)-Le Soir. Selon elle, le parti libéral a mis en balance son élection avec l’accord Prosumer en Wallonie.

Le 15 mai dernier, la candidature de Zakia Khattabi n’avait pas réussi à recueillir la majorité des deux tiers, que ce soit au premier ou au deuxième tour de vote organisé au Sénat.

L’élue Ecolo s’exprime pour la première fois samedi, depuis cet échec. Elle explique s’être d’abord heurtée, lors de sa première candidature il y a quelques mois, à «une campagne» de la N-VA.

Tentative d’achat du MR ? 

Elle s’attque ensuite au MR. «La vérité, c’est qu’il y a eu une tentative de négociation, mais qu’on n’a pas voulu payer le prix, de 300 millions d’euros», soit le montant réclamé par les libéraux début mai pour dédommager les propriétaires de panneaux photovoltaïques en Wallonie, qui étaient appelés à s’acquitter du tarif prosumer en guise de participation aux frais de distribution de l’électricité.

«Ce deal m’a été proposé à moi directement. Par un responsable du MR. J’ai reçu un coup de fil, deux jours avant l’accord Prosumer. J’attends que quelqu’un ose démentir cela, puisque c’est moi qui ai eu le contact, et je sais avec qui», raconte Zaki Khattabi, pour qui le MR a essayé d’acheter Ecolo. «Comme on a refusé le deal, alors ils n’ont pas voté pour moi. Oui, c’était bien le deal Prosumer contre le vote, et ils proposaient de me donner comme preuve, des photos des bulletins de vote des sénateurs libéraux.»

Du côté du MR, on indique que l’accord Prosumer a bel et bien été conclu le 2 mai et qu’avant de conclure, à aucun moment il n’a été question de quelque échange contre un soutien à la candidature de Zakia Khattabi à la Cour constitutionnelle.