Deux énormes barrages pour protéger le nord de l’Europe de la montée des eaux?

Ph. Unsplash

Un scientifique néerlandais propose de construire deux gigantesques barrages en mer du Nord pour protéger le nord de l’Europe de la montée des eaux.

Nous vous en parlions mardi. Selon un rapport de l’Agence européenne de l’environnement, l’impact de la montée des eaux d’ici 2100 pourrait être significatif dans le nord de l’Europe. Plusieurs villes belges, comme Gand ou Anvers, sont menacées, alors les Pays-Bas, la Suède et le Danemark ne sont pas mieux lotis.

Pour éviter ce scénario catastrophe, de nombreux scientifiques travaillent sur une solution miracle. C’est dans cette optique que Sjoerd Groeskamp, un océanographe néerlandais, propose de construire deux immenses barrages en mer du Nord, comme le rapporte le Guardian. Le premier, de près de 480 kilomètres, relierait l’Ecosse à la Norvège. Le second, plus petit (160 kilomètres), ferait la liaison entre l’ouest de la Bretagne et le sud-ouest de l’Angleterre.

Jusqu’à 320 mètres de profondeur

Le coût des travaux serait compris entre 300 milliards € et 600 milliards €, selon les estimations de l’océanographe qui s’est basé sur le prix de barrages construits en Corée du Sud récemment. Selon lui, ses travaux sont réalisables « économiquement » et « techniquement », le point le plus profond du barrage devant être situé à 320 mètres de profondeur (pour une moyenne de 100 mètres), alors que l’on est aujourd’hui capable d’en construire à 500 mètres de profondeur.

Interrogé par The Guardian, un professeur d’hydrologie anglais a admis que le projet était réalisable. Il estime cependant que d’autres pistes doivent être étudiées et que la meilleure solution serait de diminuer le réchauffement de la planète. Ces barrages transformeraient également la mer en simple lac, ce qui aurait de nombreuses conséquences sur la faune et la flore qui y vit.