Voici comment choisir son sapin de Noël de façon responsable

Unsplash / A. Kuchibhotla

A l’approche de Noël, il est doucement temps de penser à sélectionner celui qui ornera votre salon durant la période la plus magique de l’année. Le roi des forêts est pour de nombreuses personnes indispensable, tant il est le symbole de ces fêtes de fin d’année. Toutefois, rien ne vous empêche de le choisir de façon responsable et durable.  

Les pépinières se remplissent à nouveau de sapins depuis la mi-novembre et offrent l’embarras du choix aux consommateurs belges. L’année dernière, ce ne sont pas moins de 3,2 millions d’arbres de Noël qui ont été vendus d’après l’Union ardennaise des pépiniéristes (UAP). Cette  organisation professionnelle vise d’ailleurs encore plus haut cette année, puisqu’elle prévoit 3,5 millions de sapins vendus, dont trois millions seront exportés hors de la Belgique.

La première évidence, afin de choisir son sapin de façon responsable, c’est de s’assurer qu’il est bel et bien made in Belgium. En effet, si notre Ardenne nous permet d’exporter énormément de conifères, il reste évidemment de nombreux arbres destinés à la vente en Belgique. N’hésitez pas à demander au vendeur la région dont vient votre pin et le moyen de transport qui a été utilisé pour être acheminé jusqu’à la pépinière.

Soutenir un projet durable

Quoi de plus normal que de tendre la main aux personnes dans le besoin en cette période hautement symbolique ? Plusieurs initiatives existent afin d’être solidaire tout en décorant son salon avec un bel arbre de Noël. A titre d’exemple, Humanitree propose des sapins 100% belges, qui viennent de la région de Libramont. En achetant un de leurs sapins, vous offrez une douche, des services d’hygiène et une boisson chaude à une personne qui en a besoin via l’association Rolling Douche. « Chez Humanitree, on est tous d’accord pour dire que Noël est l’occasion de faire plaisir à ceux qu’on aime, et nous, on aime l’humanité », explique Geoffroy de Lichtervelde, à l’origine de ce projet.

Site web: https://www.humanitree.be

On peut également citer le travail de Noël pour tous, qui soutient durablement des enfants défavorisés à travers le monde. L’ASBL met d’ailleurs un point d’honneur à ce que chaque euro gagné soit versé intégralement aux projets humanitaires soutenus, puisque tous les frais de fonctionnement sont supportés par les membres. Cette année, c’est « Crianças do Mundo », un village d’enfants des rues du Brésil, et  » La Flèche », une maison qui des enfants en difficulté au cœur de Bruxelles, que l’association a choisi de soutenir.

Site web: https://www.noelpourtous.be

Opter pour un sapin créatif

Le Do It Yourself n’a jamais été aussi populaire pour offrir des cadeaux originaux. Pourquoi ne pas élargir cette mentalité à votre sapin en en bricolant un qui vous ressemble. Si vous avez un minimum de créativité et de débrouillardise, vous pourrez fabriquer votre arbre de Noël à partir d’à peu près n’importe quoi. D’ailleurs, les idées ne manquent pas sur les réseaux sociaux, notamment sur Pinterest, qui est une mine  d’idées de décoration.

Si le bricolage n’est pas votre truc, plusieurs enseignes commercialisent des sapins en bois recyclé. Particulièrement tendance et design, cet objet vous permettra d’être dans l’air du temps, sans devoir en acheter un nouveau chaque année. Dans dix ans encore, on fait le pari avec vous que vous serez encore à la mode avec ce sapin lors des fêtes de fin d’année.

Site web: https://www.happy-vrac.be

Vous ne trouverez pas ces sapins directement sur le site web, mais vous pouvez les contacter directement par e-mail ou par téléphone pour commander votre sapin écolo!

Eviter le sapin artificiel

L’impact environnemental de sa fabrication est considérable. Souvent fabriqués à base de PVC, en plastique et en aluminium, il génère de nombreux déchets. C’est sans compter sur l’origine de ces arbres de Noël, puisqu’ils nous viennent souvent tout droit de Chine. L’Agence française de l’Environnement et la Maîtrise de l’Énergie (Ademe) estime qu’un sapin artificiel est conservé en moyenne six ans. L’argument de la conservation de l’objet n’est donc pas vraiment valide, puisqu’il faudrait le garder entre 5 et 20 ans pour amortir son impact environnemental, en fonction des modèles.

Il est donc possible, sans trop se prendre la tête, de sélectionner  le plus beau des sapins en faisant un choix responsable. Au-delà du geste pour la planète, il est aussi possible de faire un geste pour l’autre et passer des fêtes avec le cœur léger.