Le BSF, une belle éclaircie bruxelloise

La 18e édition du Brussels Summer Festival s’est clôturée avec les mixs endiablés d’un DJ aussi bruxellois que l’événement, Lost Frequencies. Pas moins de 57.000 festivaliers ont fait vibrer la capitale durant 5 jours, malgré une météo parfois capricieuse.

C’est sous la pluie qu’a démarré le festival mercredi passé avec notamment de très bons concerts de Glauque, Son Lux et la sublime Tove Lo. Le public valeureux, présent en nombre malgré la météo, a pu ensuite profiter d’une leçon de divertissement made in France. Christine & the Queens a éclaboussé les spectateurs bruxellois de son talent durant un show au rythme effarant.

Cette année, le BSF n’a pas failli à sa réputation en proposant une affiche avec quelques gros calibres du rap français. Columbine, S.Pri Noir et Gringe ont pu profiter d’un public survolté, tandis que les sommets ont été atteints devant le show humoristique de Caballero & Jeanjass, suivis par Booba. Ce dernier, qui n’a pas manqué de glisser un tacle à son rival Kaaris, a assuré le show devant une place des Palais à moitié remplie. Ce soir-là, il a partagé la vedette avec Feu! Chatterton qui a livré une prestation sincère, émouvante et romantique au Mont des Arts.

Giorgio Moroder et Kyo font danser la foule

Outre les concerts rap, la soirée de vendredi était marquée par la prestation du mythique Giorgio Moroder. L’Italien de 79 ans a enchaîné les tubes, allant de « Love to love you baby », à « Take my breath away » en passant par « Last Dance ». Dans le registre des artistes qui nous ont fait danser, Kyo a littéralement transcendé une génération qui connaissait ses tubes par coeur.

Peu avant, Hyphen Hyphen a mené un show engagé haut en couleurs, en invitant des porte-drapeaux du mouvement LGBTQ sur scène. Au Mont des Arts, ce sont Todiefor, The Avener et The Magician qui avaient emmené leurs platines avec eux pour faire danser une foule présente en nombre.

Fin des festivités

Enfin, le dimanche a vu s’enchaîner les chaleureuses prestations de The Pirouettes et Blanche. Les shows énergiques de Mustii et Rudimental ont fini de préparer le public pour le DJ bruxellois Lost Frequencies. Devant une capitale conquise, l’artiste a été le clou du spectacle pour finir en beauté ce BSF.

Les organisateurs ont d’ores et déjà donné rendez-vous aux festivaliers du 19 au 23 août 2020 pour la 19e édition. Toutefois, vous pourrez retrouver le BSF OFF dès le mois de juillet. Ce concept, qui propose des concerts gratuits dans des bars bruxellois, reviendra l’année prochaine. Si l’on espère une meilleure météo en août 2020, force est de constater qu’elle n’a pas entamé l’enthousiasme du public.

Sébastien Paulus