La fièvre du BSF gagne le cœur de Bruxelles

Ph. ECRANDART

C’est à partir de ce mercredi que Bruxelles vibrera au rythme du BSF en plein cœur de notre capitale. La Place des Palais, le Mont des Arts et la Madeleine s’apprêtent à être envahis par les festivaliers. Cette 19e édition sera placée sous le signe de la diversité des styles mais aussi des nationalités, avec une part belle laissée aux artistes belges et francophones. 55 groupes se succéderont sur les trois scènes du festival à l’affiche audacieuse.

Pour mener la danse en haut de son affiche, le Brussels Summer Festival peut compter sur des grands noms tels que Christine & the Queens, Booba, Giorgio Moroder, Kyo et Lost Frequencies. Ceux-ci démontrent la diversité qu’ont souhaitée les organisateurs, voulant «inclure plus de grands artistes internationaux pour contenter tout le monde».

D’ailleurs, cette diversité se ressent également dans la répartition des artistes par jour, puisque l’on ne distingue pas de journée à thème, comme par le passé. Prenons le samedi 17 août: si le pop-rock de Suarez, Hyphen Hypen ou l’indémodable groupe Kyo n’est pas votre tasse de thé, vous pourrez opter pour le gratin de la scène électro avec les Belges Todiefor et The Magician, ou encore Graviity et The Avener. Les balades de Mogli, Clou et Tanaë au calme de la Madeleine sauront vous emporter.

Une incursion remarquée de l’électro

Cette année, le BSF a décidé de sortir le grand jeu pour lancer une véritable offre électro, destinée à élargir les publics potentiellement intéressés par le festival. Il affirme également sa dimension internationale avec des poids lourds tels que Rudimental, Tove Lo, Son Lux et MØ, en plus des DJ déjà mentionnés plus haut.

La francophonie toujours en force

C’est dans toute la diversité qu’on lui connaît que la chanson française sera présente lors du festival bruxellois. Celui-ci dispose d’ailleurs d’une influence rap très forte dans son ADN. Ainsi, outre le flow puissant de Booba, ce sont les Belges Caballero & Jeanjass, mais aussi Gringe, Columbine, Lonepsi, Kikesa et S.Pri Noir qui raviront les amateurs de hip-hop, le jeudi et le vendredi.

En plus, le public vacillera avec bonheur entre la théâtralité de Feu! Chatterton et l’humour des Fatals Picards. Il pourra aussi apprécier les prestations énergiques d’Eiffel, d’Inüit et du Collectif 13. La présence du duo attachant The Pirouettes ravira les fans, ainsi que celles de Pomme, Grand blanc, Clou, ou encore Alice et moi.

La Belgique bien représentée

Ph. Carl Rottiers

Si certains artistes belges ont déjà été cités ci-dessus, les porte-drapeaux numéro 1 manquent encore à l’appel: Hooverphonic (photo) se produira au BSF le vendredi 16 août. Les deux chouchous du public belge Mustii et Blanche seront, eux aussi, au rendez-vous. Le surprenant groupe Glauque ainsi que Whispering Sons, Tanaë, Krakin’ Kellys, RIVE et Le Manou porteront également nos couleurs sur les différentes scènes du festival.

Enfin, le BSF offre l’opportunité à cinq artistes locaux d’ouvrir la Place des Palais et de bénéficier d’une résidence à la Madeleine grâce au BSF UP! Les festivaliers pourront donc découvrir Arden, Lord & Hardy, Behind The Pines, Zappeur Palace ou encore Leomind.