Après une circoncision ratée, un bébé se fait amputer du pénis

AFP / A. Qureshi - Photo d'illustration

Un enfant d’un mois a dû se faire amputer le pénis après qu’il a été atteint de gangrène à la suite d’une circoncision ratée en Égypte. L’infirmière qui a procédé à l’opération l’aurait fait pour obtenir une prime de moins de trois euros, aux urgences et pas dans une salle d’opération. 

Le père du garçon, Ashraf Helmi, a déclaré aux médias égyptiens qu’il était allé faire vacciner son fils Mohamed dans un centre médical lorsque sa famille l’a convaincu de faire circoncire son fils.

Il a dit qu’il avait accepté de laisser une infirmière opérer, parce qu’elle prétendait être médecin. Celle-ci a pourtant procédé à la circoncision aux urgences et pas dans une salle d’opération, où les normes d’hygiène ne sont pas les mêmes.

Durant l’opération, il se rend rapidement compte que la pseudo médecin à des gestes brutaux et ne semble pas en contrôle. Lorsqu’il lui fait remarquer, elle le coupe sèchement en affirmant qu’elle « sait ce qu’elle fait ». C’est un peu plus tard que, de retour à la maison, le papa remarque un gonflement sur le pénis de son fils.

Une infection mortelle

Il retourne donc au centre médical et cette même dame lui demande de patienter en attendant qu’un médecin arrive, ce qui fait réaliser à Ashraf que son interlocutrice n’était pas habilitée pour réaliser cette opération. Le petit Mohamed contracte ensuite une infection et le papa décide alors de se rendre aux urgences d’un autre hôpital.

C’est quelques heures plus tard que le personnel lui annonce qu’ils ont dû amputer le pénis de son fils à cause d’une infection qui aurait pu être fatale à Mohamed, raconte Metro UK.

Le vice-ministre de la Santé, Hamdi al-Tabakh, a déclaré aux médias locaux que l’infirmière avait admis qu’elle avait réalisé cette opération malheureuse. Toutefois, il a déclaré qu’elle avait eu lieu dans la maison du père, et non dans le centre médical, ce que M. Helmi nie. L’infirmière mise en détention et l’affaire fait l’objet d’une enquête.