Sauvé après avoir passé un mois dans la tanière d’un ours : « Il ressemble à une momie »

3227
AFP / A. Nemenov

Attention les yeux. Un homme a été secouru après avoir passé un mois dans la tanière d’un ours en Russie, qui le « gardait pour un prochain repas ». En le sortant de là, les sauveteurs ont dit qu’il ressemblait véritablement à « une momie ».

Ce Russe a vécu un véritable cauchemar. L’homme, prénommé Alexandre, doit probablement sa vie aux chiens de chasse qui l’ont découvert dans une grotte, dans la région reculée de Tuva, à la frontière mongole. Se précipitant à l’entrée de la caverne où il se trouvait, ils ont attiré l’attention des chasseurs.

Ces derniers ont alors inspecté le repaire, jusqu’à ce qu’ils tombent sur l’homme, qu’ils croyaient mort, momifié par le froid et l’air sec.

Le visage incrusté de sang, le teint littéralement cadavérique, Alexandre était à peine capable d’ouvrir les yeux.

Alexandre faisait « office de repas »

Grâce à ces chasseurs, Alexandre a été délivré du sort qui l’attendait : l’animal sauvage le gardait probablement pour qu’il fasse office de repas.

En effet, selon Ivan V. Seryodkin, de l’Académie russe des Sciences, les ours conservent leurs proies cachées des autres prédateurs, le temps que la viande se décompose et soit maturée. Elle est ainsi plus facile à manger pour ces carnivores.

L’ours s’était cassé le dos et avait donc laissé « murir » sa proie sur place pendant un mois. Pour survivre, Alexandre a dû boire sa propre urine.

« Un miracle »

Les équipes médicales qui ont pris soin de lui l’ont décrit comme « sévèrement blessé ». Il avait notamment des « tissus en décomposition », résultat d’une longue période d’immobilisation.

D’après les médecins, c’est un miracle que l’homme ait survécu à cette terrible épreuve. Ils se disent même incapables d’expliquer comment il a pu tenir aussi longtemps de telles conditions.