Un ourson « devenu familier », tué parce qu’il recevait trop de nourriture des touristes

Capture d'écran Twitter

Un ourson noir a été tué par des rangers aux Etats-Unis car il devenait trop familier avec les humains, posant même pour des selfies. A force d’être nourri par les touristes, l’animal revenait toujours au même endroit où il s’était accoutumé à la présence humaine. Comme cela reste un animal sauvage, il a été abattu pour ne pas risquer qu’il mette un jour en danger des humains. 

Les rangers du parc naturel de la vallée de Scoggins ont reçu de nombreux appels par rapport à un ourson noir mâle ces derniers jours. Ce dernier s’approchait des humains et a même été jusqu’à « prendre la pose » sur des photos avec eux. L’animal était régulièrement nourri par les touristes et mangeait constamment les restes de ceux-ci.

Dans un premier temps, les responsables ont demandé au public de ne pas approcher la bête, qui reste un animal sauvage et potentiellement dangereux. Le biologiste Kurt Licence a tenté de piéger l’ours pour le relocaliser ensuite, afin qu’il n’approche plus la zone. Lorsque l’animal a vu les rangers approcher, il n’a même pas décampé, relaie The Sun.

« Ce n’est jamais une bonne idée de les nourrir »

« C’est la raison-même pour laquelle nous supplions le public de ne pas nourrir des animaux sauvages. Nous savons que les intentions sont bonnes, mais cela ne doit jamais arriver », explique Licence. « Il était clair que l’ourson était bien trop accoutumé à la présence humaine. Cela pouvait mettre en danger les touristes et nous devions le déplacer. »

Malheureusement, le déplacement de l’animal aurait sans doute provoqué une réaction dangereuse de l’animal, voire une évolution vers un comportement à problème. Ils ont donc dû l’abattre pour la sécurité des visiteurs du parc. « Ce n’est jamais une bonne idée de nourrir un animal sauvage. Ils en sont parfaitement capables tout seuls. Il est également préférable de ne pas les approcher et d’apprécier leur présence de loin », a conclu Mr Licence.