Mystères autour d’une plaque satanique découverte en Écosse

Crédit : Histo­ric Envi­ron­ment Scot­land

Des archéologues ont enquêté durant un an pour tenter de percer les mystères des symboles affichés sur une plaque de métal et sur un autel retrouvés au printemps 2018 en Écosse, rapporte le Edin­burgh News.

Une plaque païenne métallique et un objet ressemblant à un autel en béton avaient été découverts enterrés sur une colline non loin d’Édimbourg, au mois de mai de l’année dernière. Ces mystérieux objets ont fait l’objet d’une enquête menée par une équipe d’archéologues et de chercheurs.

La plaque de métal, que des experts ont qualifiée de ‘païenne’, représente deux personnages: un homme avec des cornes et une femme dans une position de capitulation. Ceux-ci sont situés dans un pentagramme au sein d’un cercle.

« Un mystère »

Le pentagramme est considéré comme un symbole du paganisme. Il est aussi utilisé dans les rituels stanniques.

D’après Mark Black, président du Conseil païen britannique, les pointes du pentagramme représenteraient les quatre éléments; et les deux figures le Dieu Cornu et la déesse de l’eau.

Sur le triangle en béton, on peut voir plusieurs pierres incrustées. Or, selon le spécialiste, il est contraire à la tradition païenne de recourir au béton dans les rituels, puisque seuls des matériaux naturels peuvent être utilisés. « C’est un mystère » a déclaré Black.

Des rites sataniques contemporains ? 

« Aucun païen que je connais n’incrusterait un pentacle dans du béton, ou l’abandonnerait sur place. En tant que païen, vous laissez les sites exactement comme vous les avez trouvé », a détaillé l’expert.

Ces objets intrigants n’étaient apparus dans aucune étude archéologique du site jusqu’ici. Ce qui laisse croire qu’ils ont été installés là peu de temps avant leur découverte en 2018.

Le pentagramme est depuis longtemps associé au paganisme. Cependant, comme il est utilisé dans tellement de branches différentes – en ce compris certaines branches sataniques -, il est quasi impossible de déterminer qui a bien pu laisser ces objets là, et à quel rite, satanique ou non, ils sont sensés appartenir…