L’Allemagne assouplit les règles d’abattage des loups, qui prolifèrent

AFP

Le gouvernement allemand a assoupli les règles d’abattage des loups, qui avaient totalement disparu durant des années mais prolifèrent désormais dans certaines régions du pays.

Après 150 ans d’absence, le loup gris commun a fait en 2000 un grand retour dans les campagnes allemandes -salué par les amoureux de la nature- après avoir franchi la frontière depuis la Pologne.

Jusqu’ici autorisé uniquement quand des vies humaines étaient en danger, l’abattage des loups sera désormais autorisé en cas d’attaque de troupeaux. Les membres d’une meute pourront être visés si un troupeau a été au préalable attaqué, même sans certitude que ces animaux soient les auteurs de l’attaque. Nourrir des loups est également proscrit pour éviter qu’ils s’habituent aux humains et viennent roder près de leurs habitations, a également décidé le gouvernement.

AFP / A. Messinis

Le ministère de l’Environnement dénombre actuellement 800 loups dans le pays, soit 73 meutes en 2018 (qui comptent au moins neuf spécimens chacune), 13 meutes de plus qu’un an auparavant. Aucune agression d’humain n’a été recensée. Le loup n’est pas un prédateur pour l’être humain.