Les durs moments de Sophie Turner sur le plateau de «GoT»

AFP

Sophie Turner n’a pas passé que de bons moments sur le plateau du tournage de « Game of Thrones ». Elle se confie.

Sophie Turner était adolescente quand le tournage de la série a débuté. Elle confie avoir souffert de dépression autour de ses 17 ans. « Je pense que c’est lié au succès des réseaux sociaux à ce moment-là. Tous mes amis sont partis à l’université, mes frères aussi. Moi je travaillais et je vivais encore chez mes parents. Je me sentais très seule », explique-t-elle.

A cet âge, son corps commençait à changer, ce qui lui a valu des remarques désobligeantes sur les réseaux sociaux. « Je croyais ce que je lisais. Je me disais: Oui, j’ai des boutons, je suis grosse, je suis une mauvaise actrice. Le lendemain, sur le plateau, je demandais à l’équipe de bien serrer mon corset », raconte-t-elle encore.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Rolling stone 📸 @nicolenodland 👗 @stricola 💄 @naokoscintu 💇‍♀️ @raphaelsalley ♥️ @maisie_williams

Une publication partagée par Sophie Turner (@sophiet) le

Elle a peu abordé ces problèmes avec ses proches, si ce n’est Maisie Williams (Arya dans la série). « Notre amitié a peut-être été destructrice, parce qu’on vivait la même chose en même temps. Quand on rentrait du tournage, on allait au supermarché et on achetait à manger. Puis on rentrait chez nous et on mangeait tout ça au lit. »

Dans ce contexte, Sophie Turner ne voulais même plus voir ses amis. « Je ne me sentais pas capable de m’habiller, de sortir. Je pleurais, je pleurais… », se souvient-elle. Aujourd’hui, elle suit une thérapie et un traitement. Surtout, elle vit avec son fiancé Joe Jonas, et se dit heureuse de vivre avec quelqu’un qui lui fait voir ses qualités. « Quand quelqu’un vous dit je t’aime tous les jours, on finit par se dire qu’il doit y avoir une bonne raison, et ça vous fait vous aimer un peu plus. »