La première Fashion Week Vegan

Ph. DR

Alors que les grandes maisons de couture semblent de plus en plus sensibles à la cause animale, la première Fashion Week Vegan va être organisée à Los Angeles. Un véritable événement dans le monde de la mode.

La mode vegan commence à se faire une place sur les podiums. De plus en plus de créateurs font désormais le choix de ne plus travailler avec des matières d’origines animales. Après Burberry, Gucci, Versace, Armani, Coach, Michael Kors, Calvin Klein, c’était au tour de Jean Paul Gaultier d’annoncer, en novembre dernier, qu’il renonçait à utiliser des cuirs et des fourrures naturelles dans ses collections. Il avait même reçu le Prix de la mode vegan 2018 de l’association People for the Ethical Treatment of Animal (PETA) tout comme Napapijri, Asos, ou encore Ashoka.

Un prix qui récompensait également la Fashion Week d’Helsinki dans la catégorie «Événement de mode le plus progressiste» suite à sa décision d’interdire le cuir sur ses podiums à compter de 2019. Un positionnement semblable à celui pris par le British Fashion Council (BFC) qui a décidé de ne pas utiliser de fourrure à l’occasion de la Fashion Week de Londres.

Une première dans la mode

Dans la même dynamique, Emmanuelle Rienda, styliste française installée à Los Angeles, militante pour les droits des animaux et fondatrice de l’agence de création Le FRENCHLAB, a décidé d’aller encore plus loin. Du 1er au 4 février prochain, elle organisera la première Fashion Week Vegan au Musée d’Histoire Naturelle de Los Angeles. Un événement en ‘hommage aux animaux et une ode à la fin de l’exploitation animale sous toutes ses formes’, dont l’objectif est de sensibiliser les amateurs de mode aux questions éthiques, sociales et environnementales sur le sujet. Le thème de cette année ‘Faire face à notre temps’, explorera les défis auxquels nous sommes confrontés en matière d’écologie et de changement climatique à travers la science, la nature et l’art.

Programme diversifié

Outre le show mettant en avant des créateurs de la mode vegan, un discours sera prononcé par Robert Lempert, Prix Nobel de la Paix 2007, lors de la soirée d’ouverture. Les jours suivants, les invités de cette première Fashion Week Vegan auront l’opportunité de se rendre dans le quartier de la mode à Los Angeles afin de découvrir le monde vegan du California Market Center. Une sélection de pièces de créateurs dénuées de toute origine animale, et des alternatives innovantes en provenance du monde entier, leur seront présentées. Les participants pourront interagir avec des marques et designers vegans tout en participant à des discussions de groupe sur des questions cruciales de l’industrie de la mode. La Fashion Week Vegan se terminera par une levée de fonds afin de soutenir les designers vegans qui mettent leurs efforts en œuvre pour mettre fin à l’exploitation animale dans l’industrie de la mode.

Mais Los Angeles ne sera que le point de départ d’un tel événement puisqu’Emmanuelle Rienda souhaite l’organiser dans d’autres villes du monde entier. Son objectif? Faire de la Fashion Week Vegan, la fashion week standard du futur.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

This black ensemble (T.167 to C-1985) was designed by Rei Kawakubo for Comme des Garçon in 1982. . The roots of the anti-fashion movement can be traced back to the 1990s, when designers started to overtly criticise human obsession with glamour. By definition, the movement stood in opposition to the fashion establishment. It rejected the excess of the 80s, while it has also built a new kind of fashion awareness, cultivated by Martin Margiela and Rei Kawakubo. . It seems we are now arriving at a moment when canons need to be subverted. We believe Vegan Fashion is the new anti-fashion movement of the century. #veganfashionweek #veganfashion #thefutureoffashion #commedesgarcons #reikawakubo #antifashion #inspiration

Une publication partagée par VEGAN FASHION WEEK (@veganfashionweek) le

Laura Sengler