Il demande un médecin « écossais » et pas « asiatique », il se fait refouler par la réception

Ph. Facebook

Le réceptionniste d’un hôpital de Glasgow a remis à sa place un patient qui voulait absolument un docteur « écossais » et non « asiatique ». 

Dr Punam Krishan est médecin dans un hôpital de Glasgow. Sur Twitter, elle a loué la repartie de son réceptionniste qui s’en est pris à un raciste. Ce dernier s’est plaint lorsque le réceptionniste lui a appris que c’est Mme Krishan qui allait s’occuper de lui. « Je ne veux pas d’un docteur asiatique », a-t-il lancé. Ce à quoi le réceptionniste a répondu. « Elle est Écossaise ». Pas suffisant cependant pour le patient qui affirme qu’ « elle n’a pas l’air Écossaise ». « A quoi ressemblent des Écossais ? », lui a rétorqué le réceptionniste.

Ce n’est pas la première fois que Punam Krishan est victime de racisme. « Je suis consciente que cela arrive de manière généralisée, mais on n’en parle pas souvent », explique-t-elle dans une interview à la BBC. L’été dernier, elle a par exemple écrit un article dans le journal The Scotsman. Une expérience a priori enrichissante gâchée par les nombreux commentaires racistes sur les réseaux sociaux.

« Ce n’est pas juste d’ignorer quelqu’un »

Mais devant les 88.000 likes et 16.000 réponses sur son post Twitter, Mme Krishan veut voir le bon côté des choses. « L’Ecosse est ma patrie. Le pays est beau, multiculturel et rempli de diversité. La maladie ne choisit pas un genre ni une couleur. A la fin, nous sommes tous des humains. »

Dans les commentaires, plusieurs personnes ont suggéré à la docteure de ne plus traiter les patients racistes. Une décision impossible à prendre pour Mme Krishan qui affirme avoir une responsabilité envers ses patients. « C’est important de soigner la personne en face de moi pour qu’elle se sente mieux. Ce n’est pas juste d’ignorer quelqu’un qui a besoin d’aide ».