L’étonnante campagne de prévention du cancer des testicules au Pérou

1490

Au Pérou, une campagne de prévention du cancer des testicules utilise un moyen de communication original. L’agence en charge de l’opération a eu l’idée d’utiliser un sticker Instagram pour figurer les parties génitales masculines.

Ph. Instagram

Aborder le sujet du cancer des testicules est toujours une opération délicate. C’est d’ailleurs le thème de cette campagne de prévention qui souhaite inciter les hommes à aller plus fréquemment chez le médecin faire vérifier leurs parties intimes. Mais alors comment parler publiquement d’un sujet que l’on n’ose même pas aborder dans l’intimité ? L’agence Wunderman Phantasia a trouvé la solution : utiliser un sticker Instagram.

L’humour pour dédramatiser un sujet délicat

Au Pérou, c’est la « Liga contra el cancer » qui a initié cette opération de sensibilisation. Elle a chargé l’agence Wunderman Phantasia de la communication et cette dernière a eu l’idée d’utiliser le sticker « cœur avec les mains » à l’envers pour figurer l’appareil génital masculin.

Elle invite ainsi les gens à publier une photo d’eux affublée de ce sticker avec en légende le hashtag #amomisbolas (j’aime mes boules) et l’identification @LigaCancer. Un site a également été créé pour l’occasion et une vidéo montre des célébrités locales dans leur plus simple appareil et portant l’attribut d’Instagram à l’endroit stratégique.

Ph. Liga contra el cancer

Cette campagne vient souligner le fait que 4.500 cas de cancer masculins sont diagnostiqués tous les ans au Pérou et que ce chiffre est en forte augmentation. Elle invite donc les hommes à aller plus souvent chez le médecin pour qu’une éventuelle pathologie puisse être prise en charge suffisamment tôt.

Ph. Liga contra el cancer

L’originalité, un trait commun à ce type d’opération

Bien qu’atypique, cette campagne n’est pas la première à utiliser un ton décalé pour parler d’un sujet sérieux. De nombreux autres exemples existent et on ne peut d’admirer l’ingéniosité des communiquant qui trouvent toujours plus de nouvelles idées pour sensibiliser le public sur ces questions.

En 2014, une opération canadienne de sensibilisation sur le cancer des testicules, encore une fois, mettait en scène des cochons d’Inde « Cuys », prononcé « couilles ». Une vidéo hilarante montrait les petits animaux pendant qu’une voix off expliquait comment détecter une anomalie au niveau des bourses.

L’an dernier, une autre vidéo était publiée sur les réseaux sociaux pour informer sur le cancer du sein. La séquence souhaitait sensibiliser le public sur le sujet tout en contournant les règles de censure des principaux réseaux sociaux concernant la nudité. Elle avait alors changé les tétons des seins qu’elle montrait en bouches qui entonnaient une mélodie entraînante aux paroles instructives.