Le «Lemon Face Challenge», un nouveau défi sur internet contre le gliome pontique intrinsèque diffus

162
Ph. Twitter

Tout le monde a entendu parler des célèbres «Ice Bucket» ou «Cinnamon» challenges. La dernière sensation sur les réseaux sociaux s’appelle le «Lemon Face Challenge».

Le principe ? Se filmer en train de mordre dans un quartier de citron. Si l’opération peut sembler stupide, son but est louable. Lever des fonds pour lutter contre une forme de cancer infantile : le gliome protubérantiel infiltrant.

Les challenges comme moyen de lever des fonds

Au-delà de l’aspect «fun» du mouvement, c’est avant tout son intérêt pour la recherche qui est à relever. A l’instar de l’«ice bucket challenge» qui a permis de récolter quelques 115 millions de dollars pour lutter contre la sclérose latérale amyotrophique, il est question ici de se mobiliser contre un cancer qui touche les enfants.

Si vous n’osez pas affronter l’acidité du jus de citron, la règle veut que vous versiez une donation à Aubreigh’s army. L’association doit son nom à Aubreigh Nicholas, une petite fille atteinte de cette maladie. Elle a déjà réuni plus de 41.000 dollars. Bien sûr, rien ne vous empêche de vous filmer faisant la grimace après avoir mordu le petit fruit jaune et de donner quelque chose par la même occasion.

Des maladies redoutables et méconnues

Aussi appelé gliome pontique intrinsèque diffus (DIPG en anglais) et localisée dans le tronc cérébral, cette tumeur maligne affecte principalement les enfants. Elle est mortelle dans la grande majorité des cas.

La règle voulant que l’on «challenge» quelqu’un d’autre après avoir soi-même subit le gage, le mouvement permet de faire connaître la maladie. Le «Lemon Face Challenge» avait déjà permis dans le passé de mettre en avant des affections comme le syndrome de Stein-Leventhal en 2016. Une belle opération que l’on peut suivre sur les réseaux sociaux grâce au #lemonfacechallenge.